L’auteure, une élève de 11 ans, s’adresse au premier ministre Justin Trudeau concernant le programme COVAX

Publié le 20 janvier
Iris Perrault
Iris Perrault École Saint-Marc, Montréal

Bonjour, Monsieur Trudeau, je m’appelle Iris Perrault, j’ai 11 ans et j’habite à Montréal. Je vous écris pour vous parler du vaccin pour lutter contre la COVID-19. Je vous écris pour vous dire que, oui, je comprends que nous, les Canadiens, nous devons être protégés contre la COVID-19, mais plutôt que de nous donner une quatrième dose de vaccin, vous devriez vraiment aider les pays plus pauvres afin qu’ils aient accès à une première dose.

En 2021, vous aviez promis de donner à COVAX 50 millions de doses de vaccin provenant de vos propres contrats avec les fabricants, et de payer 150 millions de dollars de plus par l’entremise d’une contribution financière au système COVAX.

Vous avez conservé plus de 10 millions de doses dans un entrepôt pendant des mois, et presque autant dans des congélateurs, au lieu de les envoyer dans des endroits où elles auraient pu être utilisées immédiatement.

Aujourd’hui, le Canada a fait don de seulement 12,7 millions de doses de vaccins, qui est l’équivalent du quart de ce que vous aviez promis. ⁠1

Pourquoi est-ce que vous attendez la fin de 2022 pour envoyer toutes les doses que vous aviez promis de donner à COVAX ? Les variants vont continuer à se multiplier et nous allons toujours revenir à la case départ. Nous allons toujours devoir tester les vaccins, voir s’ils sont efficaces contre les futurs variants. On va toujours avoir besoin de plus de vaccins. Alors, pourquoi attendre si ça nous fait toujours retourner à la case départ ?

Je fais tout ce que M. Legault et le directeur de la Santé publique me demandent de faire. Je n’ai presque pas de vie sociale. Je le sais que nous sommes tous dans le même bateau, mais s’il vous plaît, c’est à vous maintenant de tenir votre promesse.

1. Lisez « Vaccins aux pays défavorisés : le Canada a livré le quart des doses promises »
Qu'en pensez-vous? Exprimez votre opinion