L’auteur s’adresse au Premier Ministre, François Legault

Alain Marcoux Alain Marcoux
Président de l’Association des groupes de ressources techniques

Monsieur le premier ministre, nous nous adressons à vous aujourd’hui pour vous rappeler la solution que représentent les groupes de ressources techniques en matière de logements.

Vous le savez, vous étiez autour de la table du Conseil des ministres en 2002 au moment où la dernière crise majeure en matière de logements battait son plein. Vous avez participé à la prise de décision courageuse qui a permis de faire évoluer la situation.

L’histoire se répète aujourd’hui. Avec un taux d’inoccupation de 2,5 % en moyenne au Québec, mais des taux avoisinant les 0 % dans certaines villes et régions, la crise du logement est bien présente au Québec. Il est temps d’agir avant que celle-ci ne s’approfondisse.

Nous avons la chance de compter sur un réseau unique de bâtisseurs.

Depuis 45 ans, les groupes de ressources techniques représentent un réseau solide, facteur de développement économique et de création d’emplois, qui répond aux besoins criants de la population. Nos membres ont ainsi accompagné des milliers de groupes dans la réalisation de plus de 83 000 logements en offices, OSBL et coopératives d’habitation, dont 35 000 dans le cadre du programme AccèsLogis Québec.

Notre réseau est capable de relever les défis liés au logement pourvu qu’il reçoive les moyens nécessaires.

En 2002 déjà, un vaste chantier de construction de logements communautaires et sociaux a été mis en place, par l’intermédiaire du programme provincial AccèsLogis et du programme fédéral de logement abordable. Ce sont près de 5000 unités qui ont été livrées sur 3 ans.

Les logements de demain

Aujourd’hui, les groupes de ressources techniques restent la solution la plus efficace.

Nous sommes en mesure de livrer les unités en attente, mais aussi de livrer les unités indispensables à la survie de notre réseau. Les municipalités sont également en attente. Depuis septembre 2020, ce sont 333 municipalités québécoises, représentant 56,5 % de la population, qui ont uni leur voix à la nôtre en signant une résolution en ce sens.

Actuellement, 10 000 nouveaux logements sont en attente de financement pour voir le jour et au moins 10 000 logements de plus seraient nécessaires afin de combler les besoins partout au Québec.

L’habitation communautaire est un déterminant de la santé, une intervention en éducation et en sécurité publique, c’est une véritable mesure de consolidation de nos régions.

Les annonces et investissements d’aujourd’hui feront les logements de demain. C’est l’écosystème du développement du logement communautaire et social dans son ensemble qui est en péril aujourd’hui. Vous l’avez déjà fait et en avez vu les bienfaits.

À l’instar des mesures qui ont été prises en 2002, nous vous demandons d’agir promptement et d’investir massivement en finançant dès maintenant de nouveaux logements dans le programme AccèsLogis.

Nous possédons la solution. Il est temps, maintenant, de passer à l’action.