Les auteurs s’adressent au premier ministre du Québec, François Legault

Alain Marcoux Alain Marcoux
Président de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, et plus de 35 autres signataires*

Nous sommes 37 leaders des milieux économiques, sociaux, syndicaux, environnementaux, municipaux, de l’économie sociale, de l’itinérance et de la santé qui unissent leur voix aujourd’hui pour vous interpeller sur l’urgence de mobiliser le gouvernement à investir massivement dans le logement social et communautaire.

Nous sommes tous mobilisés derrière ce consensus très large qui permettra de répondre aux besoins criants de la population, mais aussi de créer un investissement dans un vecteur de relance économique et de création d’emplois. C’est aussi agir sur un déterminant de la santé, c’est une intervention en éducation et en sécurité publique ainsi qu’une mesure de consolidation de nos régions.

Vous le savez, le Québec fait face à une crise du logement sans précédent. Trouver un logement n’est pas une mince affaire et pour cause, le taux d’inoccupation est à son plus bas depuis près de 15 ans. Avant la pandémie, au Québec, près d’un demi-million de ménages québécois étaient dans l’incapacité de se loger adéquatement. Les logements disponibles étant trop chers, insalubres ou simplement inadaptés à leurs besoins.

Depuis près d’un an, les Québécois ont été confinés dans leur habitation. Si, pour certains, cette situation leur a fait redécouvrir toute la valeur d’un chez-soi confortable, pour d’autres, c’est venu exacerber les défis du quotidien. Pourtant, tous devraient pouvoir compter sur un toit sous lequel se sentir en sécurité sans se ruiner. Il s’agit d’un besoin essentiel de pouvoir offrir à l’ensemble de la population un espace de vie digne, sécuritaire et sécurisant où se retrouver, partager et s’aimer.

L’accès à un logement adéquat est un droit fondamental. L’ensemble de la population québécoise devrait avoir accès à un logement abordable selon ses revenus, salubre et qui convient réellement à ses besoins.

Nous vous demandons donc d’agir rapidement en finançant dès maintenant de nouveaux logements dans le programme AccèsLogis Québec. Un programme qui a fait ses preuves, mais qui est sous financé et qui n’a pas reçu de nouvelle unité depuis deux ans. À l’heure actuelle, 10 000 nouveaux logements sont en attente de ce financement pour voir le jour et des dizaines de milliers d’autres sont nécessaires pour combler les besoins partout au Québec.

Conjugué à des mesures de relance favorisant une économie sobre en carbone, l’achat local et l’innovation, l’investissement dans le logement social et communautaire est essentiel pour bâtir une société plus résiliente. Cela de manière à être mieux équipé pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain et ainsi éviter que la population québécoise revive le même scénario dans le futur.

Au nom des personnes mal logées et pas logées, nous espérons sincèrement que notre gouvernement prendra conscience de la crise du logement actuelle et qu’il investira à la hauteur des besoins.

Consultez la liste des signataires