Montréal se retrouve au 33e rang du classement des écosystèmes de start-up mondiaux établi par Startup Genome, derrière Toronto (13e) et Vancouver (24e). En haut du classement trônent des villes et régions que nous ne chercherons pas à concurrencer : Silicon Valley, New York, Paris, Londres, Pékin. Par contre, en comparant des villes de taille et de PIB similaires à Montréal, on remarque que Stockholm occupe la 11e et Amsterdam, la 15e place. Alors que font-elles de mieux que nous ? 

Liette Lamonde et Patrick Gagné
Cofondateurs de Bonjour Startup Montréal

Puisque nous avons l’ambition que Montréal se mesure aux meilleurs écosystèmes mondiaux, il fallait aller au-delà du classement mondial et identifier les moyens d’y faire grimper Montréal. À cet effet, Bonjour Startup Montréal vient de publier le Portrait de l’écosystème startup de Montréal, en collaboration avec l’Institut Banque Nationale HEC. 

Bonjour Startup Montréal est un organisme à but non lucratif créé en 2019, codirigé par la Fondation Osmo et la Fondation Montréal inc., avec l’appui de la Ville de Montréal, du ministère de l’Économie et de l’Innovation et de partenaires privés. Son mandat est d’accélérer la croissance de la communauté start-up montréalaise en stimulant la mobilisation de l’écosystème et en le positionnant à l’international. 

Toutes les métropoles s’organisent (plusieurs ont débuté bien avant nous) pour faciliter chez elles la création et la croissance des jeunes pousses, ces entreprises développant des modèles d’affaires à potentiel de croissance élevé. Ces jeunes entreprises, en plus de créer de plus en plus d’emplois de grande qualité, sont devenues les principales initiatrices d’innovation. Pas étonnant que se joue maintenant une lutte mondiale entre les métropoles pour attirer et retenir les meilleures start-up

L’écosystème start-up de Montréal s’est créé au cours des 10 dernières années et possède des atouts indéniables, dont un bassin de 250 000 étudiants, des avantages fiscaux pour la recherche et le développement, une expertise mondialement reconnue en intelligence artificielle et en robotique ainsi qu’une qualité de vie extraordinaire pour un entrepreneur. 

Le retard de Montréal en tant qu’écosystème s’explique en bonne partie par la fragmentation des services, des activités et des sources de financement offerts aux entreprises émergentes. Ceux-ci se sont développés rapidement et sont nombreux mais dilués.

Il est grand temps de doter notre écosystème d’un mode de collaboration efficace et de mettre en commun nos expertises.

Grâce au portrait de l’écosystème, Bonjour Startup Montréal a pu identifier les principales lacunes de Montréal et développe maintenant des solutions, en collaboration avec les autres acteurs. Nos efforts sont focalisés sur quatre principaux objectifs : 

1. Rapprocher les grandes entreprises et les start-up 

Les grandes entreprises jouent un rôle-clé en devenant le premier client important d’une entreprise en démarrage. C’est ce qui fait en grande partie la force de Stockholm. 

2. Stimuler l’internationalisation

Les start-up montréalaises exportent moins que celles des meilleurs écosystèmes mondiaux. À Stockholm et Amsterdam, vendre hors de son pays d’origine est naturel, ancré dans l’histoire même de ces peuples de commerçants et de conquérants. 

3. Propulser la croissance des start-up

Ça passe par l’exportation, mais aussi par le développement, ici, d’une expertise en hypercroissance. Peu d’entreprises ont réussi à devenir des licornes au Québec. Stockholm en produit en grand nombre, Vancouver a vu la valeur de son écosystème doubler grâce à l’entreprise Slack. 

4. Accroître les connexions à Montréal

Nous devons faciliter l’accès au financement, aux coachs, au talent, et favoriser l’entraide entre les fondateurs de start-up. Cette entraide est une caractéristique souvent mentionnée de Toronto. 

Avec Bonjour Startup Montréal, nous avons enfin un mouvement qui se consacre à rallier l’ensemble des acteurs de l’écosystème. C’est donc d’une collaboration accrue, d’une force de frappe organisée que Montréal s’est doté et nous avons enfin les moyens de notre ambition : faire de Montréal un des meilleurs écosystèmes start-up au monde !