En réponse au texte de Tommy Chouinard, La bureaucratie, obstacle au dépistage massif, publié le 9 mai

Luc Mathieu Luc Mathieu
Président de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Le 9 mai, nous avons pu lire dans La Presse que l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) était un élément de blocage et s’opposait à ce que d’autres professionnels de la santé puissent procéder au dépistage de la COVID-19.

Nous avons été très surpris de lire de tels propos, car cela n’est pas le cas, nous avons appuyé toutes les demandes qui nous été soumises à ce sujet. L’OIIQ croit à la force de l’effort collectif et concerté.

L’OIIQ plaide en faveur de la collaboration interprofessionnelle et a offert son soutien à de nombreuses reprises dans le contexte de la crise sanitaire. Nous travaillons sans relâche avec les autres ordres professionnels et les instances gouvernementales afin que plus d’équipes interprofessionnelles soient déployées en première ligne.

Privilégier une approche collaborative pour le bien-être des patients est l’une de nos priorités en tout temps et d’autant plus dans la situation que nous vivons actuellement.

Dès 2015, l’OIIQ a été l’instigateur de la mise en œuvre d’une prise de position conjointe sur la collaboration interprofessionnelle, de pair avec le Collège des médecins du Québec et l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Vingt-cinq autres ordres professionnels du secteur de la santé et des services sociaux ont emboîté le pas depuis lors. Cette mobilisation guide les actions de l’OIIQ au quotidien.

La mission des ordres professionnels est de veiller à la protection du public et de relever les défis dans le milieu de la santé. En cette situation de pandémie, l’OIIQ invite les ordres professionnels et parties prenantes à garder contact et maintenir le dialogue. 

Nous devons faire preuve de transparence et de solidarité, et unir nos forces pour le plus grand bénéfice de la population du Québec. Notre capacité de résilience face à cette crise sanitaire se mesure à l’aune de la mise en commun de nos expertises et de la pleine utilisation des compétences des professionnels de la santé.

Offrir aux Québécoises et aux Québécois un accès à des soins de santé sécuritaires et de qualité est notre raison d’être à toutes et à tous.