Récemment, une victoire historique en matière de santé publique s’est concrétisée avec l’arrivée des emballages neutres pour tous les produits du tabac vendus au détail. Cette réglementation prend effet après une longue bataille avec l’industrie du tabac.

Andrea Seale 
Andrea Seale  Chef de la direction de la Société canadienne du cancer

Si le concept d’un emballage neutre peut sembler nouveau pour de nombreuses personnes au pays, il ne l’est certainement pas pour la Société canadienne du cancer. Depuis plus de 30 ans, nous plaidons auprès du gouvernement pour l’introduction d’emballages neutres comme moyen de protéger les enfants, de prévenir le cancer et de sauver des vies.

Nous nous sommes joints à d’autres pour travailler fort sur cette idée, car les recherches montrent que la publicité sur l’emballage des cigarettes est le type de promotion du tabac le plus important au Canada. L’industrie du tabac, très consciente de ce fait, a mené une lutte vigoureuse pendant que nous faisions pression en faveur de ce changement pour tous les Canadiens.

Un tel triomphe en matière de politique sur la santé publique, obtenu en dépit d’une vive opposition de la part de l’industrie du tabac, mérite d’être amplement reconnu.

La nouvelle réglementation de Santé Canada exige toujours des mises en garde sanitaires visuelles et graphiques telles qu’implantées en 2001, et toutes les marques devront désormais afficher le même brun générique comme couleur de base, un texte gris clair et un graphisme minimaliste. Grâce à un paquet de cigarettes moins attrayant, les mises en garde ressortiront davantage, pour un meilleur impact en particulier chez les jeunes.

Les cigarettes minces et ultraminces et leurs emballages, qui sont commercialisés de manière à plaire aux jeunes femmes et aux jeunes filles, sont également interdits en vertu de la nouvelle réglementation.

Ces changements remarquables représentent une victoire historique en matière de santé publique. Auparavant, l’emballage des produits du tabac servait de minipublicité encourageant la consommation de tabac. Maintenant, les emballages neutres auront pour effet de sauver des vies et d’améliorer la santé des Canadiens, en prévenant le cancer et d’autres maladies chroniques. 

Toute mesure visant à réduire la consommation de tabac est un pas positif pour contrôler le cancer. En une seule année, environ 18 100 cas de cancers du poumon reliés au tabac auraient pu être évités (Étude ComPARe 2019).

Lutte acharnée

Bien qu’il s’agisse d’une étape importante dans la lutte antitabac, notre travail n’est pas terminé. Le tabagisme tue encore plus de 45 000 Canadiens chaque année et est responsable d’environ 30 % des morts par cancer.

De nombreuses autres mesures sont nécessaires pour atteindre l’objectif du gouvernement du Canada de réduire l’usage des produits du tabac à moins de 5 % d’ici 2035. De plus, les gouvernements fédéral et provinciaux doivent agir dès maintenant relativement à l’augmentation alarmante du taux de vapotage chez les jeunes.

La réglementation sur l’emballage neutre nous donne de l’espoir alors que nous nous attaquons au vapotage et à d’autres questions liées au tabac. 

Pendant que l’emballage neutre s’implante progressivement, constatons et reconnaissons tout le chemin que nous avons parcouru.

Les Canadiens doivent se réjouir de cette victoire contre le tabagisme et applaudir les mesures adoptées par leur gouvernement qui sont nécessaires pour réduire le cancer.

La réglementation canadienne sur les emballages neutres étant pleinement en vigueur, nous pouvons dire avec fierté qu’elle est la meilleure au monde.

Qu'en pensez-vous? Exprimez votre opinion