Desjardins doit agir rapidement pour soulager les personnes lésées par le vol de données. Comment ?

Christian Deschênes
Membre concerné et consterné

En assurant à tous les membres touchés tout le soutien nécessaire en cas de vol d’identité, que ce soit en ce qui concerne les assurances, les démarches de retour à la normale entièrement menées par Desjardins, une communication directe et sans délai avec le personnel décisionnel de l’institution en cas d’inquiétudes, et ce, non pas pour cinq ans, mais pour le temps nécessaire.

À vie, s’il le faut, en se rappelant bien que les membres concernés n’ont rien fait pour se placer dans pareille situation de vulnérabilité et que Desjardins a donc failli à se comporter en bon père de famille.

En accordant sans tarder aux membres touchés un dédommagement financier à la hauteur du stress engendré par la situation.

La perte de confiance en son institution et en son personnel de même que la perte de jouissance de la vie de ces personnes pour les prochaines années ne sont pas à minimiser.

En s’assurant que cette somme sera nettement supérieure à celle, risible par ailleurs, proposée par la première action collective déposée à Québec vendredi dernier.

En expliquant bien que comme Desjardins n’est pas à la Bourse, mais un organisme coopératif, la sortie de fonds nécessaire à la gestion de cette crise ne changera en rien la performance à long terme de l’institution et n’ébranlera aucunement sa valeur. Au contraire, le sentiment d’appartenir à quelque chose de plus grand qu’une banque en sera sérieusement amélioré et ne sera que bénéfique dans l’avenir.

En menant avec empathie et courtoisie cette opération de redressement, Desjardins ne rencontrera pas de difficulté à obtenir les signatures nécessaires de ses membres concernés pour invalider l’action collective improvisée par une firme d’avocats de Québec et mise en marche par un seul membre de Desjardins.

Qu’il soit tout de même bien clair ici que Desjardins porte l’entière responsabilité de ce gâchis, et que c’est dans ce contexte qu’elle doit réagir rapidement afin de soulager les personnes lésées tout en défendant haut et fort les principes coopératifs qui l’ont vue naître et qui lui ont permis de devenir l’outil de développement économique et de fierté des Québécois.