Source ID:0c20cad0b9b33f1d8a98f2e12c5f6a61; App Source:StoryBuilder

Pourquoi les gens font confiance à Centraide

La marche Centraide aux mille parapluies... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La marche Centraide aux mille parapluies

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

MARIO RÉGIS

Vice-président, développement social, Centraide du Grand Montréal

En réponse au texte d'Amélie Hébert, « Pourquoi je ne donnerai pas à Centraide cette année », publié vendredi dernier

Centraide du Grand Montréal a annoncé, le 6 juin dernier, qu'il allait investir 51,7 millions au cours de la prochaine année pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Ces fonds serviront à améliorer les conditions de vie des personnes les plus vulnérables, à réduire les inégalités et à répondre aux besoins les plus criants dans notre communauté. Une attention particulière sera portée aux importants enjeux liés au logement. En tout, 350 organismes, dont 35 tables de quartier, bénéficieront d'un soutien financier en 2019-2020.

Chez Centraide du Grand Montréal, le travail s'organise autour de quatre champs d'action : soutenir la réussite des jeunes, briser l'isolement des personnes vulnérables, assurer l'essentiel (se nourrir et se loger) et bâtir des milieux de vie rassembleurs dans nos communautés (encourager le bénévolat).

Ces choix sont faits en fonction d'une connaissance approfondie du terrain et des interactions avec tous ses acteurs pour mieux comprendre les besoins.

Nos investissements, en hausse de 1,3 million comparativement à l'année dernière, sont rendus possibles grâce à une année exceptionnelle attribuable à la générosité de près de 100 000 donateurs et employeurs de la région, et à la confiance qu'ils accordent à notre organisation. Et cette confiance émane de la plus grande force de Centraide : sa vision d'ensemble de la pauvreté et de l'exclusion sociale.

Cette confiance est la conséquence d'une bonne gestion

Donner à une organisation comme Centraide est un geste de solidarité qui a pour objectif d'aider localement pour répondre à des besoins réels dans nos communautés. En collaborant avec des organismes pertinents et performants, nous réussissons, année après année, à générer des retombées considérables et durables pour le Grand Montréal.

À ce titre, nous nous sommes dotés d'orientations stratégiques claires et de critères d'évaluation des organismes.

Ces lignes directrices permettent de prendre des décisions rigoureuses et responsables répondant aux critères retenus par l'ensemble de nos parties prenantes, et sont tout à fait adaptées aux organismes de promotion et de défense des droits sociaux. Pour preuve, Centraide du Grand Montréal a accordé l'an dernier 4,4 millions à 34 organismes dont c'est la mission première.

Un accompagnement et une évaluation en continu

Tous les trois ans, nos organismes partenaires font l'objet d'une réévaluation visant à démontrer que les sommes investies ont toujours leur pertinence sociale, que les interventions favorisent des solutions durables, que des résultats concrets sont constatés et que la gestion, la gouvernance et les finances de l'organisme sont conformes à des standards de qualité responsables.

L'analyse des organismes est réalisée par des bénévoles indépendants qui apportent un regard citoyen sur leur fonctionnement. Ce sont des personnes engagées, dont des professionnels qui proviennent de tous les milieux, notamment du public, de l'institutionnel, du communautaire et du privé. Elles jouent un rôle clé dans l'évaluation et l'analyse de nos investissements sociaux.

Avant de retirer un investissement, un processus d'accompagnement est engagé et plusieurs suggestions sont faites pour offrir aux organismes toutes les possibilités de mieux répondre aux critères d'évaluation. 

Des solutions comme des alliances ou la participation à des projets collectifs sont aussi proposées. Les décisions de désinvestissement sont difficiles et ne sont jamais prises de gaieté de coeur.

Pour que des donateurs, des employeurs et leurs employés s'engagent comme ils et elles le font, année après année, il faut pouvoir établir notre pleine capacité à évaluer et à rendre des comptes sur la base de critères rigoureux et observables. La responsabilité de cette démonstration incombe autant à Centraide du Grand Montréal qu'à l'ensemble des 350 organismes, pas tous très connus, mais combien essentiels, qui sont le coeur même de notre action collective. Nous sommes tous et toutes engagés envers le succès et l'accomplissement de notre importante mission.

Agissons ici avec coeur et ne restons jamais indifférents aux enjeux et aux besoins des communautés et des organismes du Grand Montréal.

> Lisez « Pourquoi je ne donnerai pas à Centraide cette année »




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer