Je compte sur la possibilité que mon texte te parle, toi qui ne veux pas faire vacciner son enfant.

Joanie Cabana Joanie Cabana

J’ai visité le parc Safari le 12 juillet dernier avec mes deux enfants. Mon premier a 3 ans et mon deuxième, 8 mois. Nous avons visité le tunnel des félins comme plusieurs, et ce, entre 13 h 30 et 14 h. Il faisait beau et les enfants étaient de bonne humeur, une journée parfaite !

Malheureusement, deux jours plus tard, j’apprends qu’une personne atteinte de la rougeole a visité le parc la même journée et qu’en plus, nous avons visité les mêmes endroits au même moment dans le parc.

Je veux donc t’informer des démarches que j’ai dû entreprendre.

J’ai d’abord appelé Info-Santé qui m’a dirigée vers le CHU Sainte-Justine. J’y ai obtenu un rendez-vous assez rapidement le lendemain. Il ne faut pas perdre de temps, car mon bébé doit être traité avant le 19 juillet. Il a 8 mois et n’est pas encore vacciné contre la rougeole.

J’arrive sur place. Il y a huit bébés qui attendent, eux aussi, d’être traités parce qu’ils ont fréquenté le parc cette même journée. Un effectif supplémentaire de quatre infirmières et un médecin spécialisé en épidémie est nécessaire pour répondre à la demande. Ce qui veut dire des coûts pour le gouvernement (toi et moi).

J’ai rendez-vous à 14 h et mon bébé sera traité à 15 h 30. On lui a fait cinq injections, oui, cinq ! C’est douloureux ! Il pleure beaucoup, même si on lui a appliqué une crème anesthésiante sur les deux cuisses. Le vaccin est vivant et il provient d’un donneur. On m’explique que mon bébé fera probablement de la fièvre et qu’il aura de la douleur pendant un minimum de 48 heures, mais que la douleur pourrait persister jusqu’à sept jours.

On commence nos vacances demain.

J’espère que tu as retenu une leçon de mon expérience et qu’à l’avenir, tu comprendras que la vaccination, c’est important pour tout le monde, surtout pour les plus fragiles d’entre nous.

En ne vaccinant pas ton enfant, tu t’engages à ne pas le laisser fréquenter les lieux où il pourrait rencontrer des bébés, des personnes âgées ou des personnes immunosupprimées. Tu dois te rendre compte que ce n’est pas une chose acceptable.

La vaccination a été créée pour éviter les morts ou les complications liées à des virus facilement transmissibles. Grâce à la science, il est possible de nous protéger et de protéger nos enfants.

Merci de vacciner vos enfants !