Chien de garde, Juste la fin du monde, Isla Blanca, Genèse, Never, Rarely, Sometimes, Always, My Salinger Year, Souterrain… et on en passe. Le comédien Théodore Pellerin, 23 ans, a déjà un parcours impressionnant au cinéma. S’ajoute maintenant Mayday de Karen Cinorre.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

À la fois conte féministe et drame surréel, ce long métrage a été présenté en première mondiale dimanche après-midi au festival du film de Sundance. M. Pellerin y interprète Dimitri, personnage masculin qui, en dépit de ses rares passages éclair dans l’histoire, est un rôle clé.

Dans Mayday, le personnage central d’Ana (Grace Van Patten) quitte un monde peuplé d’hommes violents et brutaux, à l’exception de Dimitri, pour aboutir dans un univers parallèle comme dans Le magicien d’Oz ou Alice au pays des merveilles.

Or, dans ce monde, des jeunes femmes mènent une guerre sans merci aux hommes en utilisant tous les stéréotypes des films de guerre masculins. Vivant dans un sous-marin échoué au bord de la mer, elles attirent les soldats masculins comme les sirènes dans Ulysse. Mais au lieu de chanter, elles lancent des appels de détresse. De là le titre !

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Théodore Pellerin au moment de la promotion du film Souterrain de Sophie Dupuis dont la sortie en salle a été reportée en raison de la pandémie.

J’aimais cette idée de Wizard of Oz moderne et revisitée. J’aimais les métaphores et la construction du scénario. Karen avait fait auparavant des films plus expérimentaux et elle a apporté un twist particulier à ce conte féministe. Il y a beaucoup d’éléments métaphoriques, beaucoup de symboles.

Théodore Pellerin en entrevue téléphonique

Dimitri, poursuit son interprète, a un rapport différent de celui des autres hommes avec Ana qui, après un moment passé dans ce nouveau monde, veut retourner à sa vie d’avant. « Il ressemble plus à un allié qu’à un ennemi. Il était aussi l’allié d’Ana dans le vrai monde et c’est ça qui, je crois, la fait revenir à la réalité », précise M. Pellerin.

Ce film américain a été entièrement tourné en Croatie, en bord de mer. Le jeune comédien dit que ce fut pour lui une première expérience de tournage en Europe.

Outre Grace Van Patten (Under the Silver Lake), le film met en vedette Mia Goth, Havana Rose Liu et la chanteuse française Soko vue dans le film québécois La grande noirceur de Maxime Giroux.

Théodore Pellerin était particulièrement heureux de pouvoir travailler avec Mia Goth (Suspiria, Everest) à qui il voue une grande admiration. « J’avais vu Mia dans le film High Life, de Claire Denis. Je l’avais trouvée forte, incarnée, tellement puissante. » Il a fait le même constat sur le plateau de Mayday.

Sorti à Sundance en projection géolocalisée aux États-Unis, Mayday n’a pas encore, à notre connaissance, trouvé un distributeur au Québec. Par ailleurs, on verra sous peu Théodore Pellerin dans There’s Someone Inside Your House, de Patrick Brice, sur Netflix. Il doit se rendre en Italie en mai pour tourner dans un film européen dont les détails restent à être dévoilés.