« Je suis surpris qu’on m’ait offert le rôle, mais je suis aussi intrigué et excité par cette idée ! » Ainsi s’est exprimé hier Clive Owen quand La Presse lui a demandé de commenter la nouvelle révélée par le site spécialisé Deadline annonçant que l’acteur britannique allait incarner l’ancien président Bill Clinton dans la troisième série d’American Crime Story. Celle-ci portera le titre Impeachment.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Au cours d’un entretien téléphonique réalisé en marge de la sortie prochaine de The Song of Names, de François Girard, celui qu’on a pu voir récemment dans Gemini Man (Ang Lee) a précisé qu’il comptait miser sur la simplicité pour évoquer le plus authentiquement possible le 42e président des États-Unis. Une transformation physique spectaculaire à la Christian Bale dans Vice ou à la Russell Crowe dans The Loudest Voice ne figurerait pas dans les plans.

Bien sûr, nous entamerons un processus pour faire en sorte que je puisse lui ressembler, mais je suis toujours un adepte de la sobriété à cet égard.

Clive Owen

« On a souvent tendance à se concentrer sur la ressemblance physique avec un personnage — il est vrai que c’est parfois impressionnant —, mais le plus important reste quand même de l’habiter de l’intérieur, de lui donner sa vérité. C’est une question d’équilibre, en fait. On essaiera de tout faire ça avec goût ! »

Une diffusion l’automne prochain

Clive Owen a encore quelques mois pour se préparer. Le tournage des huit épisodes d’Impeachment : American Crime Story, qui arrivera quatre ans après The People v. O.J. Simpson et deux après The Assassination of Gianni Versace, aura lieu à la fin du mois de mars l’an prochain, pour une diffusion sur le réseau FX le 27 septembre 2020.

Si le nom de l’actrice qui campera Hillary Clinton n’a pas encore été dévoilé (le processus de casting serait encore en cours, selon Deadline), on sait en revanche que Clive Owen sera entouré de Sarah Paulson (Linda Tripp), Beanie Feldstein (Monica Lewinsky) et Annaleigh Ashford (Paula Jones). Le récit s’attardera à la procédure de destitution à laquelle Bill Clinton a dû être soumis dans les dernières années de sa présidence, à la suite d’un scandale de nature sexuelle. Le scénario, que signe Sarah Burgess, est inspiré du livre de Jeffrey Toobin, A Vast Conspiracy : The Real Story of the Sex Scandal That Nearly Brought Down a President, publié en 2012.

Fort heureusement pour nous, toute cette affaire a été largement documentée. Il y a beaucoup à lire et à voir. Je vais simplement faire de mon mieux !

Clive Owen

Dans l’univers de Stephen King

Avant de se glisser dans la peau de Bill Clinton, Clive Owen entrera dès la semaine prochaine dans l’univers de Stephen King. Dans Lisey’s Story, une minisérie écrite par Stephen King lui-même à partir du roman du même nom qu’il a publié en 2006, l’acteur donnera la réplique à Julianne Moore. Cette dernière incarne le personnage du titre, qui découvre des pans inconnus de la vie de son mari (que jouera Owen). Cette série, dont le tournage s’amorcera au cours des prochains jours, comptera également huit épisodes et sera diffusée par Apple TV+.

« Ce projet m’enthousiasme beaucoup !, souligne l’acteur. D’une part, cette série est entièrement écrite par Stephen King, mais il y a aussi qu’elle sera réalisée par Pablo Larraín [No, Jackie], un cinéaste remarquable. Et puis, il y a Julianne… »

Par ailleurs, la sortie de The Song of Names, de François Girard, est prévue le 25 décembre au Québec. Bien sûr, nous y reviendrons.