En juin 2018, 12 jeunes joueurs de soccer et leur entraîneur sont pris au piège dans une caverne du nord de la Thaïlande après une montée soudaine des eaux. Des experts en plongée spéléologique sont appelés en renfort pour les sauver d’une mort certaine.

Marie Tison
Marie Tison La Presse

L’évènement avait tenu le monde entier en haleine. On pensait tout connaître de l’audacieux sauvetage de 12 jeunes Thaïlandais et de leur entraîneur de soccer, piégés dans une caverne inondée. Or, on n’avait pas vu comment les choses s’étaient réellement déroulées au fond de ces sombres galeries. Le saisissant documentaire d’E. Chai Vasarhelyi et de Jimmy Chin nous transporte sous terre, sous l’eau, avec des sauveteurs qui doutent, qui désespèrent, qui retrouvent le courage, qui font preuve de créativité et de détermination.

Le couple composé d’E. Chai Vasarhelyi et de Jimmy Chin a réalisé le documentaire Free Solo, sur le grimpeur Alex Honnold, qui a remporté un Oscar en 2019. Pour The Rescue, ils délaissent les grands espaces libres de Yosemite pour se confiner dans une caverne résolument où l’on se sent claustrophobe, avec des images tout aussi dramatiques.

Les réalisateurs gardent la même sensibilité lorsque vient le temps de faire le portrait des plongeurs spéléologiques, des gens qui, souvent, pratiquent cet obscur hobby pour échapper aux contraintes de la société. Ces hommes, qui ont parfois subi de l’intimidation dans leur enfance, racontent comment ils doivent, à la toute fin, assumer une part importante du fardeau du sauvetage.

Il aurait été tentant de se concentrer uniquement sur ces plongeurs majoritairement britanniques et de passer sous silence le rôle essentiel joué par les militaires et les bénévoles thaïlandais. Heureusement, les réalisateurs tiennent à souligner la bravoure des Thaïlandais, qui ne ménagent aucun effort en dépit du manque d’équipement spécialisé et d’expertise en plongée spéléologique. D’ailleurs, la seule victime de l’évènement aura été un plongeur de la marine thaïlandaise.

Certaines scènes sont émotivement presque insoutenables. Les plongeurs ont un avant-goût du sauvetage final en escortant quelques travailleurs qui, après avoir installé une pompe à eau, se trouvent coincés à leur tour. Dans une séquence bouleversante, on les voit paniquer lorsqu’ils doivent s’enfoncer sous l’eau avec les plongeurs, même en ayant accès à de l’oxygène, même pour une courte période de 30 secondes. Il devient alors évident qu’il ne sera pas possible d’escorter les enfants de cette façon. Pour réussir à les sortir de la caverne, les plongeurs doivent les anesthésier et tirer ces petits corps inanimés à travers un dédale aquatique.

Aucune fiction ne pourrait approcher la charge émotive que provoque la vue de ces petits visages inconscients derrière les masques de plongée.

En salle.

The Rescue

Documentaire

The Rescue

Elizabeth Chai Vasarhelyi et Jimmy Chin

1 h 47

½