Dans une classe anonyme du Centre William-Hingston de la Commission scolaire de Montréal, l’enseignante Fulvie Loiseau enseigne le français à des immigrants adultes. Son principal outil pédagogique : des textes où l’on parle d’amour. Une excellente méthode pour faire délier les langues de son groupe.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Ils sont pareils aux enfants d’une école primaire. Il y a celle qui est gênée, celle qui a des opinions sur tout. Il y a le bagarreur, le « jemenfoutiste », le gars en manque d’attention. Il y a celle qui, soudain, s’allume en jouant de la musique.

Plusieurs viennent de pays en guerre, ils ont subi de la violence ou ont été oppressés, comme cette transsexuelle mexicaine.

Et ici, ils sont tous unis par le même but : apprendre le français pour s’intégrer à la société québécoise, trouver un travail, aider leurs enfants à faire leurs devoirs. Voir l’enseignante Fulvie Loiseau leur montrer l’a b c du français en utilisant des écrits parlant d’amour est attendrissant et réjouissant.

Ce long métrage documentaire est d’une grande noblesse. Le réalisateur Andres Livov l’a tourné avec beaucoup d’humanité. Il ne brusque pas ses sujets, mais ne cache pas non plus les aspérités auxquelles les élèves de la classe font face.

IMAGE FOURNIE PAR MAISON 4:3 

La langue est donc une histoire d’amour

Son film est tout aussi nécessaire. On entend souvent parler des classes d’immersion au français pour les immigrants et, ici, nous sommes plongés dans la marmite, comme dirait l’autre. Voilà une belle façon de se connecter à la réalité des nouveaux arrivants.

Malheureusement, le film est un brin soporifique. Pas facile de conserver une dynamique en restant presque 90 minutes dans ce huis clos. Parfois, on s’y ennuie aussi.

Heureusement, il y a quelques sorties, comme à l’incontournable cabane à sucre (ça fait un peu convenu) et en croisière sur le Saint-Laurent. Une belle façon de nous rappeler que tous nos ancêtres sont aussi venus d’ailleurs.

★★★

Documentaire. La langue est donc une histoire d’amour. Andres Livov. Avec Fulvie Loiseau et ses élèves. 1 h 29.

> Consultez l’horaire du film : https://ouvoir.ca/2019/la-langue-est-donc-une-histoire-d-amour