La Société de l'assurance automobile du Québec revient une fois de plus à la charge cet été avec une campagne publicitaire visant à contrer la vitesse au volant.

LA PRESSE

La société d'État profite en fait qu'aujourd'hui soit la Journée internationale de la lenteur pour lancer son offensive de sensibilisation. Deux publicités télé et un message radio sont diffusés du 21 juin au 18 juillet pour faire connaître à la population les risques mais aussi la futilité de vouloir gagner du temps en excédant les limites de vitesse.

 

Le premier message télévisé, d'une durée de 60 secondes, a déjà été diffusé l'an dernier. On y démontre, sur les lieux d'un accident, les conséquences possibles d'un excès de vitesse dans une zone de 90 km/h. Le deuxième, d'une durée de 30 secondes, est diffusé pour la première fois cette année. On y fait la démonstration, par l'humour de l'absurde, de l'inefficacité de vouloir gagner du temps sur la route, en milieu urbain, entre deux feux rouges.

 

Le message radiophonique, réalisé en anglais, est l'adaptation du message précédent.

 

La SAAQ rappelle que la vitesse demeure l'une des principales causes d'accidents de la route au Québec et que le dépassement de la limite de vitesse permise augmente de façon exponentielle les risques d'accident. Selon la SAAQ, Le risque d'être impliqué dans un accident en milieu urbain double chaque fois que l'on roule 5 km/h au-dessus de la limite permise. En milieu rural, le risque double à 10 km/h au-dessus de la limite permise, il est presque six fois plus élevé à 20 km/h de plus et presque 18 fois supérieur lorsque l'on excède la limite de 30 km/h.

 

La campagne de publicité de la SAAQ se veut un outil pédagogique mais la police entend s'assurer que le message passe bien. Comme les conducteurs ont tendance à avoir le pied un peu plus pesant au début de l'été, la surveillance policière sera intensifiée sur les routes du Québec au cours des procahines semaines.