Ils jouent la comédie aux quatre coins de la province. Mais en dehors de la scène, ils profitent aussi des plaisirs de l'été. Chaque semaine, durant la belle saison, La Presse propose un questionnaire estival avec une personnalité du théâtre d'été. Voici le deuxième d'une série de neuf.

Mis à jour le 26 juin 2013
Luc Boulanger LA PRESSE

Pascale Desrochers joue dans une comédie de Feydeau tout l'été au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Mais l'actrice se garde quand même du temps pour profiter de l'été en famille. Elle a répondu à notre questionnaire estival.

Q : Deux films que vous ne raterez pas cet été?

R : Je veux aller voir Greta Gerwig dans Frances Ha, une comédie sur une fille qui ne sait pas danser et qui plonge dans le milieu de la danse. Puis, L'écume des jours, l'adaptation du roman de Boris Vian par Michel Gondry, avec Romain Duris, Audrey Tautou et Gad Elmaleh.

Q : Une exposition à voir?

R : Celle de l'artiste américain Dale Chihuly au Musée des beaux-arts de Montréal, que je veux voir avec mes deux filles (3 et 11 ans). Il fait des installations en verre, spectaculaires et colorées.

Q : Une confidence estivale?

R : Je ne peux plus jouer dans un théâtre d'été avec Guy Jodoin et Patrice Coquereau... parce qu'on se fait trop rire sur scène. J'entends leur respiration et j'ai le fou rire. C'est dur de cesser un fou rire durant une représentation. De plus, le lendemain, ton corps a enregistré le moment et ça recommence pour un oui ou pour un non...

Q : Un drink estival?

R : Une margarita ou un mojito avec beaucoup, beaucoup de menthe.

Q : Le livre que vous lisez actuellement?

R : L'art presque perdu de ne rien faire, de Dany Laferrière. Je m'en confesse: je n'avais jamais lu Dany Laferrière avant ça. Et c'est magnifique!

Q : Un paysage inoubliable?

R : Tout panorama rehaussé par la splendeur de la lumière d'été. Un cours d'eau, la nature, les rayons de soleil et les enfants qui courent, qui sautent et qui se baignent. Le bonheur!

Q : Votre fleur préférée?

R : La pivoine et aussi les roses.

Q : Une terrasse?

R. : J'en ai deux: la terrasse de la librairie Olivieri, chemin de la Côte-des-Neiges. Je m'y prélasse après avoir bouquiné à l'intérieur. Et aussi celle plus retirée du café Santropol, rue Saint-Urbain.

Q : Une oasis urbaine l'été?

R : Le parc du Mont-Royal. J'aime quand les rayons de soleil se reflètent sur le feuillage verdoyant des arbres, avec en toile de fond le mur des gratte-ciel montréalais. On dirait un décor de comédie musicale. Et c'est beau chaque saison.

Q : Une chanson qui rime avec les vacances?

R : Itsi bitsi petit bikini de Dalida! On la chante en choeur avec les enfants dans la voiture.

Q : Une sortie en famille cet été?

R : Les dimanches des Casteliers, en août, au parc Beaubien, à Outremont. Un spectacle de marionnettes joué dans un castelet. Pour voir les enfants assis dans le gazon réagir aux apartés des guignols. Avec ma fille de 11 ans, je ne manquerai pas Hairspray, la comédie musicale de Denise [Filiatrault].

Q : En voyage, je ne pars jamais sans...

R : Mon iPod. J'y ai téléchargé toutes sortes de musique. De Glenn Miller à Johny Cash en passant par Schubert, Madeleine Peyroux, Melody Gardot, Rufus Wainwright, Claude Nougaro... et des tubes de comédies musicales.

Q : Vous faites partie de la distribution de la pièce La puce à l'oreille de Feydeau au Théâtre du Vieux-Terrebonne.

R : Je rêvais depuis longtemps de jouer du Feydeau. Et je suis contente de le faire avec Alain Zouvi, qui signe la mise en scène. Car c'est un excellent capitaine et il connaît très bien Feydeau. Il n'y a pas de pardon avec Feydeau. C'est une mécanique qu'on doit respecter rigoureusement... sinon, ça tombe à plat. Je suis entourée d'un bouquet de 12 acteurs comiques, dont Benoît Brière, Martin Drainville, Luc Guérin, Carl Béchard, Marie-France Lambert...

____________________________________________________________________________

La puce à l'oreille, jusqu'au 24 août au Théâtre du Vieux-Terrebonne; les 13 et 14 septembre à la Maison de la culture de Gatineau; les 20 et 21 septembre à la salle Albert-Rousseau, à Québec.