Avocat de l’aide juridique à New York, aspirant secrètement à devenir humoriste, Zack voit défiler devant les juges nombre d’accusés souffrant de troubles mentaux.

Sylvain Sarrazin
Sylvain Sarrazin La Presse

Mais un beau jour, lui-même passe de l’autre côté de la barre : convaincu d’être filmé dans le cadre d’une audition secrète, il traverse la ville en démontrant ses talents d’acteur, se dénude, bref, finit par perdre les pédales. Rapidement, le verdict tombe : Zack souffre de bipolarité, victime de phases de déconnexion avec la réalité. Dans ce récit autobiographique qui sera prochainement porté au petit écran par Jean-Marc Vallée sous forme de minisérie, on découvre comment la vie de cet avocat vole en éclats, condamné à se raccrocher à l’amour et aux bons soins de l’Oiseau, sa mère, elle-même ayant déjà survolé son lot d’épreuves de la vie. Introspection familiale et incursion dans le labyrinthe du trouble mental, l’ouvrage nous conduit, dans un style un peu linéaire et sans flamboyance, mais tout de même attachant, sur un chemin de croix symbolisant l’un des plus grands enjeux du siècle. À noter pour les allergiques aux traductions franco-françaises : celle-ci est à fort penchant québécois.

Le gorille et l’oiseau

Le gorille et l’oiseau

Guy Saint-Jean Éditeur

320 pages