Elizabeth Baril-Lessard vient de publier Ma vie de jello mou, aux éditions Les Malins. C’est la suite de Ma vie de gâteau sec, qui s’est vendu à plus de 3000 exemplaires depuis sa sortie, en octobre. « Il s’agit de notre nouvelle série qui marche le mieux en ce moment, indique Andréanne Hovington, des éditions Les Malins. L’auteure a probablement misé juste en abordant l’anxiété à l’adolescence, cela touche plus de jeunes qu’on le pense. »

Marie Allard Marie Allard
La Presse

En effet : 17 % des élèves du secondaire rapportaient en 2016-2017 qu’un médecin ou un spécialiste de la santé leur avait confirmé un trouble anxieux, selon l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Cela, avant même la présente pandémie de coronavirus…

Autrice et dramaturge, Elizabeth Baril-Lessard est aussi libraire jeunesse chez Pantoute, à Québec – actuellement en congé forcé pour prévenir la propagation de la COVID-19. Elle a puisé dans son histoire pour créer le personnage de Louane, une jeune danseuse qui fait une crise d’angoisse lors d’un spectacle.

« Je me suis inspirée d’un évènement déclencheur que j’ai vécu, dit Elizabeth Baril-Lessard, jointe par téléphone à Québec. Moi aussi, j’étais en sport-études de danse, et j’ai vécu ce que Louane vit sur scène, sans trop comprendre ce qui était en train de m’arriver. » Après avoir arrêté la danse, « j’ai passé la fin de l’année scolaire à la bibliothèque, à me faire regarder bizarrement par la bibliothécaire », se rappelle-t-elle.

Dans la série, Louane rencontre ensuite Théo, un ado qui met du crémage sur sa « vie de gâteau sec ». En réalité, « malheureusement, je n’ai pas rencontré de Théo », s’amuse Elizabeth Baril-Lessard. En mettant en scène une ado bien entourée, elle avait envie de parler d’anxiété avec humour, sans lourdeur.

L’humour est aussi présent dans les vidéos où Elizabeth Baril-Lessard donne des trucs pour diminuer l’anxiété, sur la page Facebook de Ma vie de gâteau sec. Garder une routine, en allant promener son chien déguisée en Billy Eilish (!) pour que les adultes restent loin de soi, fait partie de ses conseils donnés sourire en coin. Autre exemple : penser aux autres, pour ne pas passer la journée à « élaborer un plan pour une éventuelle attaque de zombies »…

PHOTO EVA-MAUDE TC, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LES MALINS

Elizabeth Baril-Lessard signe la série Ma vie de…, dont le deuxième tome vient de paraître aux éditions Les Malins.

Aller mieux ou moins bien ?

Paradoxalement, le confinement actuel peut à la fois diminuer ou augmenter l’anxiété des jeunes, selon les cas. « Beaucoup d’ados ressentent de l’anxiété de performance, indique Elizabeth Baril-Lessard. Le fait de ne plus être dans une classe, de ne plus faire des examens entourés de tout le monde, de ne plus devoir se comparer constamment, ça peut les aider. Pour d’autres, être seuls, passer plus de temps devant les écrans – devant des tonnes de nouvelles, dont des fausses nouvelles –, ça peut devenir hyper anxiogène. »

Son constat ? « Il ne faut pas se sentir coupable d’être anxieux présentement, estime Elizabeth Baril-Lessard. Surtout les gens qui ont des troubles anxieux, qui ont travaillé fort pour les gérer. Soudainement, ils ont l’impression de perdre pied ou de reculer dans leur démarche. C’est complètement normal. Tout le monde le vit, présentement. »

Moi-même, ça va bien dans ma vie, je vis bien avec le trouble anxieux. Est-ce que la pandémie va me faire perdre l’équilibre ? Je vois ça un jour à la fois. Je suis confiante en mes acquis. C’est important de ne pas se sentir coupable…

Elizabeth Baril-Lessard

Croiser les doigts

À l’été, une comédie musicale pour jeune public d’Elizabeth Baril-Lessard doit être présentée par le Théâtre en quartiers, à Québec. « Je croise les doigts », dit-elle.

Quant au troisième tome de Ma vie de…, il doit être publié à l’automne. « J’ai déjà envoyé une première version à ma directrice littéraire, souligne l’auteure. Je suis contente, parce que ce n’est pas une période que je trouve très inspirante. C’est dur d’avoir la tête à l’écriture. » On lui souhaite une vie de confinée plus douce qu’un gâteau sec ou un jello mou. Une vie de pouding chômeur, sucrée et réconfortante…

Freinée par l’anxiété

C’est une grande chance : Louane a été admise dans la troupe de danse-études de son école, avec des élèves plus vieilles. En plein spectacle, l’adolescente n’arrive toutefois plus à respirer – elle a même le goût de vomir… Cette crise d’angoisse la pousse à arrêter de danser. Louane passe ensuite le temps à la bibliothèque de l’école, où elle rencontre le meilleur (un adolescent qui lui redonne confiance en elle) et le pire (un agresseur). Hauts en couleur, les personnages attachants de ce roman réaliste donnent envie de tourner les pages.

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LES MALINS

Ma vie de gâteau sec, d'Elizabeth Baril-Lessard

Ma vie de gâteau sec 
Elizabeth Baril-Lessard
Éditions Les Malins
Dès 12 ans

Louane poursuit sa route

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS LES MALINS

Ma vie de jello mou, d’Elizabeth Baril-Lessard

Louane commence sa 4e secondaire dans une nouvelle école. Prête à rebondir, elle se joint à la troupe de théâtre, où son trouble anxieux la rattrape. Heureusement, le gentil Olivier est là pour l’aider. Agréable à lire, surtout pour les nombreux ados qui s’ennuient de leur école secondaire, cette suite aborde plusieurs thèmes actuels (cyberintimidation, anxiété, etc.). Les personnages sont presque trop beaux pour être vrais – surtout les amis de Louane, qui sont compréhensifs, ouverts, bref, parfaits – mais pourquoi gâcher son plaisir ?

Ma vie de jello mou 
Elizabeth Baril-Lessard
Éditions Les Malins
Dès 12 ans