Source ID:b5d37574-5706-4736-8b24-6f089079d8f5; App Source:alfamedia

Entre technologies et nature

En raison de son succès, l'Institut Néomed doit... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

En raison de son succès, l'Institut Néomed doit agrandir son immeuble.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Saint-Laurent

Économie

Saint-Laurent

La concurrence mondiale est vive sur la planète « innovation », et les décideurs économiques de Saint-Laurent veulent amener les entreprises manufacturières de cet arrondissement montréalais à prendre le virage technologique pour rendre leurs usines plus « intelligentes ». »

Julie Roy

Collaboration spéciale

La Presse

Voisin de l'aéroport Montréal-Trudeau, le Technoparc n'est pas un endroit de production manufacturière, mais un lieu où les scientifiques travaillent sur la société de demain. Actuellement, plus de 150 entreprises y sont installées. Petit tour d'horizon des récentes nouveautés.

Pour l'instant, la technologie de SoundBite n'est utilisée... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Pour l'instant, la technologie de SoundBite n'est utilisée que pour débloquer les artères des jambes.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

L'Éco-campus Hubert-Reeves. Du haut des airs, une vue... (Photo fournie par le Technoparc) - image 1.1

Agrandir

L'Éco-campus Hubert-Reeves. Du haut des airs, une vue du marais, de son sentier pédestre et de la nouvelle digue maintenant terminée

Photo fournie par le Technoparc

Agrandissement à l'Institut Néomed

L'Institut Néomed, spécialisé dans les sciences de la vie, a commencé récemment ses travaux d'agrandissement. Près de 50 000 pi2 seront ajoutés aux 135 000 pi2 du bâtiment actuel. Le projet permettra d'accueillir plus d'entreprises spécialisées en chimie et en biologie ainsi que des bureaux. Actuellement, 22 entreprises y collaborent, innovent, créent et y partagent des laboratoires où un service spécialisé en analytique libre ou à forfait est offert. Les nouvelles installations prévoient des laboratoires supplémentaires qui seront accessibles en 2019. Cet agrandissement fait partie d'un projet d'expansion plus vaste. On réfléchit déjà à une deuxième phase d'agrandissement.

Un marteau-piqueur pour les artères

Pour la première fois, la technologie mise au point par l'entreprise SoundBite Solutions, installée depuis trois ans au Technoparc, a permis de débloquer des artères. S'inspirant de travaux de l'Université de Sherbrooke, SoundBite a mis au point un produit qui consiste à insérer un fil de titane dans les artères. Une fois installé, il conduit une onde de choc qui a l'effet d'un marteau-piqueur. Ce choc mécanique totalement sécuritaire permet de briser les blocages de calcium qui se sont formés dans l'artère. Pour l'instant, l'appareil n'est utilisé que pour débloquer les artères des jambes et est à la phase d'études cliniques. D'autres études concernant le coeur commenceront en 2020.

L'Éco-campus Hubert-Reeves prend forme

Les travaux d'infrastructure de l'Éco-campus Hubert-Reeves ont été parachevés au courant de l'année. Grâce à l'aménagement d'une digue, l'alimentation en eau est désormais assurée afin de maintenir l'intégrité du milieu. L'Éco-campus, dont la mission est d'accueillir des entreprises consacrées aux technologies propres, aux nanotechnologies et au développement durable, verra bientôt son premier locataire s'installer. FPInnovations y aménagera son siège social et son centre de recherche. Au moins trois autres bâtiments s'ajouteront à l'Éco-campus dans les prochaines années. Les citoyens ne sont pas en reste puisqu'ils peuvent désormais profiter d'un sentier pédestre. Rappelons que 46 % de l'Éco-campus est reconnu comme zone protégée.

Le Réseau express métropolitain (REM) comptera cinq stations... - image 2.0

Agrandir

Le Réseau express métropolitain (REM) comptera cinq stations dans l'arrondissement montréalais de Saint-Laurent. Un coup d'oeil de la station du Technoparc. Image fournie par le Réseau express métropolitain

Station Technoparc

Les travaux ont commencé pour l'implantation d'une station du Réseau express métropolitain (REM) dans le Technoparc. Avant de déboucher, le réseau se fraiera un chemin sous la terre afin d'éviter le milieu humide et le tunnel se rendra jusqu'à l'aéroport Montréal-Trudeau. Les premiers travaux se concentrent actuellement dans l'axe du boulevard Alfred-Nobel, entre les rues Frederick-Banting et Alexander-Fleming. Actuellement, 7800 employés travaillent au Technoparc. Selon les prévisions, ce chiffre atteindra 10 000 en 2020, soit un an avant que les travaux soient terminés. La venue d'une station du REM permettra selon les estimations de réduire de 4000 le nombre de voitures qui circulent dans le Technoparc.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer