Source ID:e317a377-8a4d-404d-8780-970f2d37f345; App Source:alfamedia

Du chômage à la rareté de la main-d'oeuvre au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Des entreprises technologiques comme Ubisoft et CGI sont... (Photo Alain Roberge, archives La Presse )

Agrandir

Des entreprises technologiques comme Ubisoft et CGI sont bien implantées dans la région, mais les entreprises liées au secteur des ressources pèsent encore lourd dans l'économie locale.

Photo Alain Roberge, archives La Presse 

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Portrait 2017: Saguenay-Lac-Saint-Jean

Économie

Portrait 2017: Saguenay-Lac-Saint-Jean

Important carrefour québécois de l'aluminium et des produits forestiers, deux secteurs mis à mal ces derniers temps, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit diversifier son économie. Sans pour autant éliminer ces deux filières de son paysage économique, la région se transforme avec un certain sentiment d'urgence. Tour d'horizon. »

Nathalie Côté

Collaboration spéciale

La Presse

« En 20 ans, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est passé de la rareté des emplois à la rareté de la main-d'oeuvre », signale Martin Gagné, adjoint exécutif à la direction régionale du ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation (MESI). Le vieillissement de la population se fait sentir, et la région tente de séduire les jeunes.

« La région vieillit un peu plus vite que les autres, constate Gladys Harvey, directrice régionale au MESI. On a une baisse du taux de chômage, mais elle est peu attribuable à la création d'emplois. C'est surtout à cause du vieillissement de la population. » En effet, on prévoit que la population n'augmentera que de 0,4 % entre 2016 et 2021, comparativement à 3,8 % pour l'ensemble du Québec. Elle pourrait même commencer à décroître à compter de 2026. Outre le vieillissement, le solde migratoire, souvent négatif ces dernières années, est aussi problématique.

Différentes initiatives sont actuellement mises en place pour tenter de renverser la vapeur. Saguenay souhaite entre autres faciliter le transport. « La Société de transport de Saguenay a travaillé pour développer un corridor d'écomobilité, explique Josée Néron, mairesse et présidente de Promotion Saguenay. Les étudiants de l'Université du Québec à Chicoutimi et les élèves du cégep de Chicoutimi ont été sollicités pour le penser. Plusieurs d'entre eux viennent de l'étranger et n'ont pas nécessairement de voiture. On veut faciliter les déplacements actifs pour eux. »

La région mise aussi sur un incubateur jumelé à des espaces de travail partagés.

« Plusieurs jeunes sont à l'extérieur et voudraient démarrer une entreprise, avoir des locaux à prix réduit et de l'accompagnement. »

- Marc Moffat, directeur général de la Corporation d'innovation et de développement Alma-Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL)

La région fait également la cour aux immigrants. Saguenay souhaite se doter d'infrastructures pour mieux les accueillir. Des efforts semblables sont aussi déployés du côté du Lac-Saint-Jean. « L'organisme Portes ouvertes sur le Lac tente d'attirer des familles de l'extérieur et de leur donner un coup de main pour l'intégration, indique M. Moffat. On n'a pas beaucoup d'immigrants, car ils se dirigent plus souvent vers les grands centres. »

4,9 %
C'est le taux de chômage dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean.

Source : Institut de la Statistique du Québec

DIVERSIFICATION

Associée à la forêt et à l'aluminium, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean fournit aussi des efforts importants pour diversifier ses activités. La région mise notamment sur le secteur des technologies. « Nous avons eu l'ouverture d'Ubisoft en février et plus de 125 emplois devraient être créés dans la région, cite en exemple Mme Néron. Nous avons également CGI qui a plus de 650 employés. »

Saguenay participe d'ailleurs au concours « villes intelligentes » du gouvernement canadien dans l'espoir de mettre la main sur l'un des prix de 10 millions de dollars. 

« Cela nous aiderait à accélérer le développement de la filière numérique à Saguenay. Nous pourrions implanter un hub numérique. »

- Josée Néron, mairesse et présidente de Promotion Saguenay

Par ailleurs, en février dernier, un créneau d'excellence sur les drones a officiellement été mis en place. « Ça fait cinq ans que le Centre d'excellence sur les drones existe, note M. Moffat. Avec le créneau, il y a d'autres projets. » Parmi ceux-ci : la création d'un programme d'audit pour certifier les entreprises de drones.

La région compte aussi exploiter ses grands espaces et sa nordicité. Ainsi, elle a un créneau d'excellence AgroBoréal et un autre en tourisme d'aventure et écotourisme.

RESSOURCES NATURELLES

Évidemment, le secteur des ressources naturelles demeure bien présent. Deux projets miniers importants sont notamment en développement : l'usine de transformation de minerai de Métaux BlackRock et la mine d'apatite d'Arianne Phosphate.

Du côté de la foresterie, un projet pourrait créer un nouveau débouché pour les copeaux de bois des scieries. Un centre de recherche en conversion thermochimique est actuellement en construction à Mashteuiatsh. « Les copeaux pourront être utilisés pour fabriquer du biocharbon », explique M. Gagné.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer