Source ID:; App Source:

CSeries: un avion complètement nouveau

Alors que la plupart des avions sont élaborés... (PHOTO FOURNIE PAR BOMBARDIER)

Agrandir

Alors que la plupart des avions sont élaborés en utilisant la base d'un aéronef précédent, la C Series est partie de zéro.

PHOTO FOURNIE PAR BOMBARDIER

Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

On entend davantage parler de ses problèmes de commercialisation, mais la C Series, dernier-né des avions de ligne régionaux de Bombardier Aéronautique (T.BBD.B) , se distingue pourtant par sa combinaison d'innovations technologiques.

UN AVION ENTIÈREMENT REPENSÉ

Alors que la plupart des avions sont élaborés en utilisant la base d'un aéronef précédent, la C Series est partie de zéro. « C'est un avion complètement nouveau, au même titre que l'Airbus A380, souligne Hany Moustapha, directeur d'AEROETS, l'organe aérospatial de l'École de technologie supérieure de Montréal (ETS). C'est pour cela que le développement est coûteux : il faut faire certifier chaque partie de l'avion. » Cette nouveauté fait aussi sortir Bombardier de sa zone habituelle de compétition, poursuit M. Moustapha, qui croit que la C Series se montre plus efficace que ses concurrents, y compris la gamme Neo d'Airbus et l'Air 737 Max de Boeing.

UN MOTEUR PLUS VERT

Pratt & Whitney a conçu le moteur PurePower PW1500G dans son centre aéronautique de Mirabel, dans un environnement de travail sans papier. Ce moteur a la particularité d'optimiser son fonctionnement en utilisant un système d'entraînement de soufflante à réducteur. Le moteur PW1500G atteint un très haut taux de dilution, qui mesure la poussée. Ce taux est le plus élevé au monde quand on le compare à tous les moteurs certifiés, précise Bombardier. Cet avantage permet au moteur de Pratt & Whitney d'offrir une consommation réduite et des émissions sonores limitées.

DES AILES EN MATÉRIAUX COMPOSITES

C'est la filiale de Bombardier de Belfast, en Irlande du Nord, qui a conçu, fabriqué et assemblé les ailes en matériaux composites qui équipent la C Series. Ces ailes sont les plus grandes et les plus complexes jamais produites par le site irlandais de l'avionneur québécois. L'utilisation de matériaux composites permet une réduction significative du poids de l'avion, comparativement à des ailes classiques en métal. Et elles n'en sont pas moins fiables : les tests ont montré une résistance suffisante pour résister à l'équivalent de 150 % des pires conditions que peut rencontrer un avion.

UNE PRODUCTION EN LEED

Le site de Bombardier à Belfast, qui a conçu les ailes de la C Series, est le premier du constructeur québécois à être certifié LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). L'impact environnemental de la fabrication de l'avion est ainsi réduit : l'usine est éclairée en priorité en utilisant la lumière du jour, alors que des panneaux solaires installés sur le toit alimentent le site en énergie non fossile. Ce parc de panneaux est d'ailleurs le plus grand en Irlande du Nord, et l'un des plus grands au Royaume-Uni, indique Bombardier.

UN POSTE DE PILOTAGE INTÉGRÉ

Les pilotes de la C Series bénéficient d'un système avionique intégré destiné à faciliter leur pilotage. Des systèmes tête haute permettent de visualiser les différents indicateurs tout en conservant le regard tourné vers l'avant. L'équipage dispose aussi de nouveaux dispositifs de commandes de vol électriques, comme des manches à balai inspirés du jeu vidéo (joystick, en anglais) et des pavés tactiles. Le panneau de commandes est complété par les plus grands écrans ACL à haute résolution utilisés dans l'aérospatiale. Et le radar météo est capable d'aller chercher automatiquement l'information la plus pertinente pour permettre aux pilotes d'anticiper les conditions atmosphériques à venir.

UN FUSELAGE EN ALUMINIUM

Il ne suffit pas de repenser les ailes pour améliorer l'efficacité d'un avion. Bombardier a retenu un alliage d'aluminium-lithium pour le fuselage de la C Series. Ce choix s'explique d'abord par le gain de poids obtenu avec cette combinaison, mais aussi par la facilité de la maintenance des pièces du fuselage, comparativement à des pièces en composites. Cet alliage a même été élaboré afin d'être davantage compatible avec les matériaux composites utilisés par ailleurs. Cela réduit le risque de corrosion induit par la combinaison des deux matériaux.

UNE AÉRODYNAMIQUE POUSSÉE

La C Series présente une traînée réduite et des ailes à l'aérodynamique optimisée qui lui permettent de réduire de 20 % sa consommation de carburant comparativement aux autres appareils de son marché, avance Bombardier. Pour cela, les ingénieurs de Bombardier se sont basés sur l'aérodynamisme numérique, en utilisant des systèmes de calcul avancé afin de maîtriser au maximum la dynamique des fluides. Les commandes de vol intégrées sur trois axes ont aussi contribué à optimiser la forme de l'avion. Enfin, des maquettes de l'avion, à l'échelle réelle, ont subi des tests en soufflerie pour valider les choix en aérodynamique.

UN NIVEAU ÉLEVÉ DE CONFORT

L'utilisation de matériaux évolués permet à la C Series un gain d'espace, mis à profit pour les passagers. Les sièges - cinq par rangée - offrent deux pouces de largeur supplémentaires par rapport aux avions concurrents, avance Bombardier. Les hublots de 28 centimètres sur 41 sont placés à chaque rangée de sièges, surplombée de coffres de rangement pouvant recevoir des bagages de cabine surdimensionnés. Et les toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite évitent les temps d'attente habituels lorsque le personnel de cabine doit reconfigurer les cloisons pour les accueillir.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer