Dix ans après sa dernière refonte, le programme de MBA a été complètement revu à l’Université McGill et le recrutement pour l’automne 2020 bat son plein. Parmi les grandes nouveautés, on retrouve l’apprentissage expérientiel, un cours obligatoire en leadership et un rythme plus flexible.

Martine Letarte Martine Letarte
Collaboration spéciale

Il sera désormais possible de réaliser un MBA à temps plein à McGill en 12 mois, sans faire de stage pendant l’été.

« C’est un mode accéléré comme on en voit beaucoup en Europe et c’est intéressant pour les étudiants qui savent exactement où ils veulent aller », explique Isabelle Bajeux-Besnainou, doyenne de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill.

Ceux en processus de changement de carrière, qui auront besoin de temps pour réfléchir à leur avenir au fur et à mesure qu’ils avanceront dans le programme, pourront prendre 16 ou 20 mois pour terminer leur MBA à temps plein.

Il est très important pour nous d’offrir à nos étudiants de la flexibilité pour qu’ils puissent choisir la formule qui répond le plus à leurs besoins.

Isabelle Bajeux-Besnainou, doyenne de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGil

Auparavant, les étudiants à temps plein pouvaient accélérer le programme de deux ans pour le terminer en un an et demi, sans toutefois éliminer le stage estival.

Les étudiants à temps partiel pourront faire le nouveau programme de MBA en 28 mois.

Cap sur l’apprentissage expérientiel

Le nouveau MBA de McGill a été conçu avec une vision intégrée de la gestion.

« Nous souhaitons briser les silos pour que les étudiants aient une vision globale des enjeux d’affaires afin qu’ils puissent prendre des décisions qui tiennent compte des différentes composantes des entreprises, comme les finances, les opérations, les ressources humaines, affirme Isabelle Bajeux-Besnainou. C’est l’ADN du programme. Pour que ce soit pragmatique, nous avons décidé de créer un cours obligatoire d’intégration. »

Chaque année, un cas proposé par une entreprise d’ici sera choisi et soumis aux étudiants. Ils travailleront en équipe pour arriver à proposer une décision stratégique à l’entreprise.

« Cela permet d’immerger plus tôt les étudiants dans la réalité des entreprises locales et c’est très important pour nous, affirme la doyenne. Cette approche préparera aussi très bien nos étudiants aux défis qu’ils auront à relever dans le monde des affaires. »

L’apprentissage expérientiel sera également décliné sous différentes formes dans les autres cours du programme.

« C’est encore en développement », précise-t-elle.

Cours obligatoire en leadership

Alors que le leadership est le sujet de plusieurs nouveaux programmes de formation continue actuellement, l’Université McGill a décidé d’ajouter un cours obligatoire dans le domaine dès la première session de son MBA. Les services de carrière de la Faculté de gestion Desautels seront mis à profit.

« On expliquera aux étudiants dans ce cours les différentes possibilités de carrière qui s’offrent à eux, on les préparera aux entrevues, on les aidera à mieux exercer leur leadership et à développer leurs compétences liées au savoir-être », explique Isabelle Bajeux-Besnainou.

Les étudiants pourront ensuite approfondir certains éléments du leadership dans des cours plus spécialisés offerts en option.