On continue d’aller « dans l’Nord » pour assister à des réunions et des congrès dans une ambiance détendue, un environnement nature, entre lacs, rivières et montagnes. Et les hôteliers ont compris que miser sur ces éléments pouvait être payant. Voici quatre établissements à découvrir ou à redécouvrir.

Yvon Laprade Yvon Laprade
Collaboration spéciale

Du tennis aux congrès au Lac Carling

Au cours de la dernière année, l’hôtel Lac Carling, à Grenville-sur-la-Rouge, a investi plus de 1 million de dollars pour transformer son tennis intérieur double en salle de congrès de 16 000 pi2, dotée d’un plafond cathédrale d’une hauteur de 45 pi et d’une fenestration pleine hauteur avec vue sur le golf, permettant à la lumière du jour de pénétrer dans l’enceinte. L’hôtel aime rappeler qu’il possède la plus grande salle de congrès au nord de Montréal : elle peut accueillir 1500 personnes en formule banquet. C’est sans compter l’ajout d’une cuisine banquet d’une grande capacité et d’un bar privé pour les congrès. Les salles sont maintenant équipées de chaises ergonomiques et plusieurs des 100 chambres ont été entièrement rénovées.

20 bougies pour le Fairmont Tremblant

PHOTO FOURNIE PAR FAIRMONT TREMBLANT

L’Axe Lounge bar est l’une des nouveautés du Fairmont Tremblant.

Le Fairmont Tremblant, qui fête ses 20 ans, a conclu des investissements de 6 millions dans le cadre d’un projet de rénovation de grande envergure. Cela a permis de moderniser et de revitaliser des aires publiques, en plus d’améliorer l’offre de restauration, qu’on pense à la brasserie Choux Gras, au Ricochet café et terrasse ou encore à L’Axe Lounge bar, un lieu de rencontre qui se veut « invitant et vibrant », selon ses propriétaires. Le plus important centre de congrès des Laurentides, avec 22 salles de conférences totalisant 22 000 pi2, a embauché un nouveau chef exécutif, Jonathan Legris. Et pour rendre l’expérience « congrès » encore plus conviviale, le Fairmont organise des « garden-partys » avec cocktail dînatoire sur la terrasse, à l’heure du 5 à 7.

Luxe et modernité à Saint-Sauveur

PHOTO FOURNIE PAR LE MANOIR SAINT-SAUVEUR

Le Manoir Saint-Sauveur a dépensé 13 millions de dollars au cours des quatre dernières années pour se refaire une beauté.

Après avoir dépensé 13 millions au cours des quatre dernières années pour se refaire une beauté, le Manoir Saint-Sauveur vient de terminer la rénovation de ses chambres en mettant à contribution les talents du designer Alain Bauffe. La plus vaste salle de réception de l’établissement a subi une importante opération de rénovation. L’hôtel de 250 chambres et 23 salles de conférence, qui couvrent 23 000 pi2, propose en outre une nouvelle application mobile permettant de profiter d’avantages personnalisés (réservation de restaurants, « check-out express ») au moyen de son téléphone intelligent. Un camion de restauration installé près de la piscine permet aux délégués de casser la croûte entre deux réunions. L’hôtel a prévu un service de transport en limousine ou de navette pour les participants qui arrivent de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Chic réinventé à l’Estérel Resort

PHOTO FOURNIE PAR ESTÉREL RESORT

L’Estérel Resort a 200 suites, un spa nordique, trois restaurants, l’une des plus grandes caves à vin du Québec et de multiples activités de consolidation de groupe, comme des 5 à 7 sur ponton et sur bateaux-dragons sur le lac. 

L’Estérel Resort a terminé au cours de la dernière année un investissement de 1 million. Ainsi, deux nouvelles salles de réunion ont été aménagées. C’est sans compter le réaménagement et la déco du Bistro à Champlain et du Chais58. À noter que la cave à vin du Bistro à Champlain, agrandie, peut désormais accueillir jusqu’à 50 personnes pour une dégustation. Le complexe, propriété de la famille Zarbatny, compte 200 suites et mise sur « l’expérience complète sur un même site » pour attirer la clientèle d’affaires. L’établissement compte 12 salles de réunion, dont certaines offrent une vue magnifique sur le lac Dupuis.