L’innovation: Le premier soulier de course « écoresponsable » entièrement fait de matières naturelles ou recyclables.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

PHOTO FOURNIE PAR WAY RUNNING

Le soulier de course écoresponsable conçu par Way Running

Qui ?

Mathieu Desjardins, Dmitry Rusakov et Mick Kaplan se décrivent tous trois comme des amateurs de course à pied. Ils sont aussi, accessoirement, des habitués de l’industrie de l’équipement sportif, au sein de laquelle ils travaillent toujours parallèlement à leur entreprise, baptisée Way Running.

Nous ne voulons pas seulement offrir un produit écoresponsable, nous voulons être une entreprise écoresponsable.

Mathieu Desjardins, cofondateur de Way Running

Le produit

• La partie supérieure du soulier est constituée de matériaux naturels, essentiellement de la laine mérinos et du lyocell, fibre produite à partir notamment de bambou.

• L’utilisation de mérinos procure, selon l’entreprise, des propriétés de régulation de la température et de l’humidité.

• La semelle a été entièrement conçue par l’entreprise à partir de polyuréthane dans lequel sont insérées des bulles d’air. Elle est entièrement recyclable, bien qu’elle ne puisse être simplement déposée dans le bac de recyclage.

Ce que l’on voudrait, c’est qu’à la fin, le client nous renvoie sa paire de chaussures afin que nous la recyclions, tout en lui donnant un rabais pour sa prochaine paire.

Mathieu Desjardins, cofondateur de Way Running

• Le style du soulier est délibérément « minimal ». D’abord pour réduire l’utilisation de matériaux comme de la peinture dans les semelles, mais aussi pour lui donner un aspect intemporel et polyvalent, selon M. Desjardins.

• La polyvalence est à l’origine de la création du produit. M. Rusakov souhaitait créer une seule paire de chaussures qui pourrait combler à la fois ses besoins liés à la course et ceux liés au travail lors de ses nombreux déplacements.

• L’entreprise vise un prix d’environ 195 $, comparable à celui des chaussures haut de gamme pour la course. Selon M. Desjardins, ses performances sont elles aussi comparables.

L’avenir

Way Running mène actuellement une campagne de sociofinancement sur le site Kickstarter. Celle-ci avait atteint près de 80 % de son objectif de 30 000 $ au moment où l’on écrivait ces lignes. Cette somme servira notamment à acquérir les outils et les moules qui permettront de produire toutes les pointures en vue d’une commercialisation prévue en avril. L’entreprise entend alors aussi faire affaire avec des détaillants spécialisés, en plus de concevoir sa propre plateforme de vente en ligne.