• Accueil > 
  • Affaires > 
  • PME 
  • > Aquaovo: quand le financement collectif coule de source 

Aquaovo: quand le financement collectif coule de source

Plus de 700 personnes ont contribué au financement... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Plus de 700 personnes ont contribué au financement collectif en achetant près de 2000 bouteilles Alter Ego, a indiqué Manuel Desrochers, designer en chef et cofondateur d'Aquaovo.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Marc Tison
La Presse

Il lui a fallu un an et demi de plus que prévu, mais grâce au financement participatif, Manuel Desrochers a finalement réussi à produire sa bouteille filtrante Alter Ego, dont le lancement officiel aura lieu mercredi.

Ce ne fut pas sans mal ni opiniâtreté.

«Il y a eu plusieurs surprises au niveau de la production, décrit-il. Pour nous, c'était un premier effort dans la fabrication de pièces moulées en plastique. Nous sommes plus spécialisés dans le travail du verre et de la porcelaine.»

Designer en chef et cofondateur d'Aquaovo, Manuel Desrochers est le créateur de l'élégant distributeur-filtreur d'eau ovoïde Ovopur. Il avait terminé en 2012 la conception préliminaire d'une bouteille portative munie d'un filtre capable de retenir contaminants, virus et bactéries.

À court de liquidités pour mettre sa bouteille en production, l'entreprise a opté pour une campagne de financement collectif sur l'internet - le crowdfunding.

Lancée le 19 novembre 2012 sur la plateforme Indiegogo, elle avait pour objectif de réunir 45 000$. Les contributeurs étaient invités à acheter une ou plusieurs bouteilles Alter Ego, dont la livraison était prévue au printemps suivant. Les fonds étaient destinés à la mise au point finale du concept et au financement des coûteux moules d'injection. La campagne s'est soldée le 7 janvier 2013 par une récolte de 65 600$.

Sur ce succès, une seconde campagne a été inaugurée trois semaines plus tard. Quelque 23 190$ supplémentaires ont été recueillis en deux mois.

Cependant, les bouteilles promises au printemps 2013 ne seront livrées qu'à l'automne 2014.

«On a eu de mauvaises expériences avec certains fournisseurs qu'on avait sélectionnés au départ, qui ne nous ont pas suivis de la bonne façon, explique Manuel Desrochers. Un paquet de petites choses, additionnées les unes aux autres, ont mené à un délai beaucoup plus long que prévu pour la réalisation du projet.»

Au total, plus de 700 personnes avaient contribué au financement collectif, en achetant près de 2000 bouteilles Alter Ego. «Une des belles surprises de cette aventure est justement le soutien qu'on a eu de la part de ces gens, tout au long de ces années de développement, souligne M. Desrochers. Évidemment, il y a eu de l'impatience, quelques cas de personnes moins heureuses, mais je vous dirais que dans l'ensemble, c'est vraiment très positif.»

Les commandes avaient été recueillies en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, ce qui a posé un défi logistique pour les honorer, deux ans plus tard. «On doit confirmer les adresses de tout le monde. Plusieurs ont déménagé.»

La bouteille qui verse des profits

Les bouteilles Alter Ego seront d'abord distribuées sur le site web et dans la boutique montréalaise d'Aquaovo. L'entreprise s'est déjà mise en quête de détaillants spécialisés.

«On ne veut pas nécessairement se retrouver dans un Walmart demain matin, précise M. Desrochers. Il y a certains choix stratégiques à faire en fonction de notre capacité de production.»

La bouteille proprement dite est fabriquée en Chine, le système de filtration est acheté aux États-Unis, et l'assemblage se fait en sous-traitance dans un entrepôt de Dorval, d'où les produits sont réexpédiés aux acheteurs. Cette organisation satisfait à une production modeste, mais si de grandes chaînes se montrent intéressées, il faudra songer à centraliser toute la fabrication.

Mais la bouteille Alter Ego fait face à un autre goulot d'étranglement.

«Le goulot ultime, pour nous, c'est plus le financement de la production, indique Manuel Desrochers. Une des problématiques importantes pour les entreprises de plus petite taille, quand on fait affaire avec une production à l'étranger, c'est que l'intégralité de la production doit être payée à l'avance. À moins d'avoir des partenaires financiers avec les reins plus solides, on peut difficilement honorer des commandes très volumineuses rapidement.»

Le designer est très satisfait du produit final, très proche de son concept initial. Hormis les détails de moulage, le principal ajustement a consisté à adapter la forme de la cartouche de filtration aux contraintes de fabrication du fournisseur américain.

Une partie des profits des ventes de la bouteille Alter Ego seront versés à la fondation One Drop, tient-il à souligner. Il prévoit donner ainsi 70 000$ en cinq ans à l'organisme voué à l'accès à l'eau.

---------------

AQUAOVO EN BREF

> Fondée par Manuel Desrochers et sa soeur Noémie Desrochers

> Incorporée en 2007 après trois ans de recherche pour le développement de leur premier produit, le distributeur-filtreur d'eau Ovopur

> 7 employés à temps plein

Chiffre d'affaires: environ 1 million

Prévision de ventes de la bouteille Alter Ego: 20 000 unités la première année

Prix de la bouteille Alter Ego

59,99$

Modèle Globe-Trotteur

49,99$

Modèle Hors-Piste

24,99$

Bouteille sans filtration




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer