Source ID:530015; App Source:cedromItem

Eddyfi s'impose sur le marché international

L'instrument d'inspection Ectane a été conçu par Eddyfi. Les... (Photo fournie par Eddyfi)

Agrandir

L'instrument d'inspection Ectane a été conçu par Eddyfi. Les sondes, les instruments d'essai, les scanners et les logiciels qu'Eddyfi produit peuvent déceler une fissure mesurant aussi peu que 0,1 millimètre dans un réacteur nucléaire ou une turbine.

Photo fournie par Eddyfi

Après quatre ans d'existence, la société Eddyfi, de Québec, connaît une croissance soutenue. Ses produits lui permettent de recruter d'autres employés et d'élargir son marché, en plus de se pencher sur la mise au point de nouvelles technologies. Survol en quelques chiffres de cette entreprise qui joue dans la cour des grands.

90

Eddyfi exporte 90% de sa production à l'extérieur du Canada.

L'entreprise fournit ses équipements de contrôle non destructifs à certaines grandes industries telles que le nucléaire, l'éolien, la pétrochimie et l'aérospatiale.

Les sondes, les instruments d'essai, les scanners et les logiciels qu'elle produit peuvent déceler une fissure mesurant aussi peu que 0,1 millimètre dans un réacteur nucléaire ou une turbine.

Le principe ressemble un peu à une échographie. Frost&Sullivan lui a d'ailleurs décerné le prix de la compagnie émergente de 2014, dans le marché international de l'équipement pour essais non destructifs.

50

La PME de Québec compte des clients dans 50 pays. Plusieurs noms bien connus se retrouvent dans ses carnets de commandes. C'est notamment le cas d'Areva, d'Alstom, de Siemens et de Mitsubishi. «Cinquante pour cent de nos ventes se font dans les Amériques, 30% de nos transactions sont conclues en Europe, tandis qu'en Asie, on retrouve 20% de nos clients», explique le président Martin Thériault.

81

L'entreprise emploie aujourd'hui 81 personnes, dont 4 aux États-Unis, 6 en Europe et 1 au Moyen-Orient. Les 70 autres travailleurs, principalement des ingénieurs et des techniciens, s'affairent dans les locaux de la capitale nationale. À la naissance de l'entreprise en 2009, ils n'étaient que cinq.

«Depuis six mois, nous avons embauché 35 nouvelles recrues et ouvert un bureau à Houston pour continuer à élargir notre marché», souligne Martin Thériault. Un employé s'établira à Abu Dhabi en avril, pour les mêmes raisons. En 2014, pas moins d'une vingtaine de personnes devront être engagées. De ce nombre, plus de la moitié viendra grossir les rangs du bureau de Québec.

100

Depuis 2009, l'entreprise connaît 100% de croissance tous les ans. «Pour l'instant, cette croissance se poursuit encore cette année», se réjouit Martin Thériault. Le chiffre d'affaires de la PME se situe entre 10 et 20 millions.

Le plus grand défi pour les prochaines années sera de s'assurer de croître correctement, en gardant toujours la même qualité de produits, estime le fondateur d'Eddyfi.

30

Eddyfi investit 30% de ses ventes dans la recherche et le développement, en espérant repousser les limites de la science et poursuivre sa croissance. «C'est un des éléments qui nous permettent de recruter de la main-d'oeuvre spécialisée et des experts internationaux, et ce, malgré la concurrence», croit Martin Thériault.

Le président juge que son entreprise se démarque des géants comme GE et Olympus par sa capacité à faire du sur-mesure, à être près des clients tout en leur offrant des produits haut de gamme et une technologie de pointe. En 2013, Eddyfi a par exemple réussi à concevoir une nouvelle sonde qui permet d'aller vérifier le fond d'un réacteur nucléaire.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer