« Imaginé au Québec »

Une annonce du service de taxis Téo affiche... (photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Une annonce du service de taxis Téo affiche le slogan suivant : « Imaginé et créé par des gens d'ici », se réjouit LP Maurice.

photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
LP Maurice

Je me rappelle encore quand j'ai déballé mon premier iPhone. C'était en 2007 et j'habitais à l'époque aux États-Unis. J'ai eu accès au iPhone 1, un produit qui allait changer ma vie (et le monde entier), avant même qu'il ne soit accessible au Canada ou ailleurs.

Je me rappelle encore ce qui m'avait frappé le plus en ouvrant la boîte, soit une courte phrase très visible sur le côté de la boîte : « Designed by Apple in California ».

Même si l'iPhone est assemblé et fabriqué majoritairement en Asie, Apple avait jugé bon de rappeler à ses utilisateurs que ce produit avait été imaginé par son équipe de talentueux ingénieurs en Californie.

Récemment, j'ai vu une publicité imprimée pour le service Téo Taxi, une nouvelle entreprise pilotée par l'entrepreneur en série Alexandre Taillefer. L'annonce affiche en gros caractères le slogan suivant : « Imaginé et créé par des gens d'ici ». En plus d'une photo d'un taxi blanc et vert, on y lit seulement une autre phrase en plus petits caractères : « Imaginer, explorer, douter... jusqu'à l'épuisement. Recommencer, passionnément, intensément, jusqu'à devenir réel. » Wow !

Comme Apple, Téo a jugé bon de mettre de l'avant fièrement son processus créatif et son caractère local.

Pourquoi nous, les entrepreneurs d'ici, ne ferions-nous pas de même plus souvent ?

Dans le passé, on a souvent parlé du « fabriqué au Québec ». Il y a même eu quelques efforts déployés afin de créer des programmes pour favoriser l'achat de produits locaux faits au Québec. Mais l'économie a changé. Avec la mondialisation, nous sommes entrés davantage dans une économie de savoir que de production. Et si nous parlions plutôt de « imaginé au Québec » ?

FIERTÉ

En me baladant à San Francisco récemment, j'ai aperçu dans une vitrine le symbole d'arbre vert de la start-up montréalaise Breather, qui offre des espaces de travail sur demande. Fierté immédiate. En conduisant sur l'autoroute dans Silicon Valley, j'ai vu une affiche pour le spectacle québécois Cavalia. Fierté. Quand j'étais à Toronto, j'ai vu les vélos de ville style BIXI exploités par PBSC Urban Solutions établie à Longueuil. Fierté. Un préposé d'une boutique indépendante à New York m'a servi avec une tablette propulsée par Lightspeed, une entreprise montréalaise de commerce électronique. À Los Angeles, il y a le nouveau terminal d'aéroport LAX animé par la magie de Moment Factory. Toutes ces expériences ont été imaginées au Québec. Ces marques laissent savoir au monde que nous sommes là, nous innovons, et que nos produits sont de classe mondiale.

Quand j'ai démarré le site Busbud avec mes cofondateurs en 2011, nous avons fièrement apposé l'inscription « Built in Montreal » au bas de notre page d'accueil. Presque cinq ans plus tard, c'est pratiquement la seule partie de notre site web qui n'a pas changé. Aujourd'hui, des millions de voyageurs de plus de 50 pays qui utilisent notre site chaque mois pour réserver leurs billets d'autocars voient cette mention sur chaque page. Ils voient un produit imaginé au Québec qui a une portée mondiale. Nous gardons cette inscription avec fierté à ce jour.

ARGUMENTS ÉCONOMIQUES

C'est une question de fierté, mais c'est aussi une question économique.

Le Québec est capable de bâtir des entreprises qui sont des modèles d'innovation, qui peuvent à la fois servir le marché québécois et se démarquer à l'international. Celles-ci créent des emplois ici et, à long terme, une plus grande fraction de leurs revenus, taxes et impôts restent au Québec, vis-à-vis des entreprises étrangères. C'est bon pour notre économie.

Ces entreprises peuvent s'appuyer sur un avantage local pour se différencier. Par exemple, une infrastructure d'hydroélectricité bien développée au Québec peut aider Téo pour l'électrification de ses transports. Ces entreprises peuvent aussi mieux servir les besoins spécifiques de la clientèle locale, possiblement via des partenaires locaux. Le modèle d'affaires de Téo innove en apportant notamment une valeur sociale et écologique. Avec le temps, certaines entreprises deviendront même capables de sainement concurrencer les géants mondiaux.

Continuons de miser sur notre créativité pour développer des concepts originaux. En tant que consommateurs, supportons ensemble ces innovations « imaginées au Québec » en votant avec notre portefeuille quand il est logique de le faire. Entrepreneurs, affichons fièrement nos couleurs. Ici, et partout au monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer