Josh Gad, l'Olaf de La reine des neiges

Avant La reine des neiges, Josh Gad était relativement inconnu. Après... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frankie TAGGART
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Avant La reine des neiges, Josh Gad était relativement inconnu. Après le succès planétaire du film d'animation et de son morceau Libérée, délivrée, l'acteur américain va prêter une nouvelle fois sa voix au bonhomme de neige Olaf pour Joyeuses Fêtes avec Olaf.

Le court métrage d'animation de Walt Disney, dérivé de La reine des neiges, sort en première partie du film de Pixar Coco mardi aux États-Unis.

«Olaf est un personnage rafraichissant, parce qu'il y a chez lui cette pureté, cette naïveté, cet étonnement enfantin», a raconté Josh Gad dans un entretien à l'AFP.

«C'est en décalage avec beaucoup de choses cyniques que l'on voit dans la vie de tous les jours ou sur nos écrans», ajoute l'acteur de 36 ans.

Depuis sa sortie en 2013, La reine des neiges a rapporté 1,3 milliard de dollars au box-office, sans compter tous les revenus des produits dérivés, ce qui en fait le plus grand succès de l'histoire des films d'animation.

Les enfants - et leurs parents - ont été séduits par l'histoire de la reine Elsa, forcée à vivre dans un hiver permanent à cause de son pouvoir qu'elle ne peut contrôler: créer de la glace.

Sa soeur Anna, aidée par un sympathique trappeur, son renne, et l'attachant Olaf, dont la voix française est assurée par Dany Boon, tentent de lui venir en aide.

«Deux petites filles qui regardent La reine des neiges et y voient une réflexion de leur propre relation, c'est un sentiment qu'on ne peut même pas décrire avec des mots», explique Josh Gad, père de deux enfants.

«C'est tellement magique de partager une telle expérience avec elles... C'est un rêve devenu réalité».

«Accro» à Noël

Même s'il se déclare plus influencé spirituellement par la religion que vraiment croyant, Josh Gad a grandi dans une famille juive, et se souvient des plats chinois et des menorahs (chandeliers à sept branches) allumés pendant la période des fêtes.

Quand il a épousé sa femme, catholique, il a été ravi de pouvoir incorporer les traditions de Noël (l'arbre et ses décorations) dans sa célébration de la fête d'Hanoucca.

«Je rattrape le temps perdu et j'adore ça. Ma femme en rigole et me dit "T'es accro à Noël".»

Une de ses occupations préférées pendant cette période: lire des histoires de La reine des neiges à ses filles.

«Elles sont toujours un peu amusées par le fait que je ne peux pas m'empêcher de prendre ma voix d'Olaf quand je lis des passages d'Olaf dans un livre».

«Pour elles c'est un chouette tour de passe-passe. Elles adoreraient découvrir un jour que leur mère est Moana», l'héroïne de Moana.

La production de la suite de La reine des neiges a été lancée, confirme Josh Gad, mais l'acteur - actuellement à l'affiche du Crime de l'Orient-Express - refuse d'en dévoiler d'avantage sur les aventures d'Elsa, Anna et Olaf.

Qu'est-ce qui l'attend pour le reste de sa carrière? Sa réponse reste vague: «J'ai plusieurs propositions, que je trouve assez intéressantes et stimulantes. Je n'ai jamais joué un méchant. Je pense que ça serait vraiment marrant».




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer