Dave Franco, plus que le petit frère de l'autre

Dave Franco prête sa voix à Lloyd, un... (Photo Sandy Huffaker, Agence France-Presse)

Agrandir

Dave Franco prête sa voix à Lloyd, un adolescent persécuté à l'école, dans le film The LEGO Ninjago Movie.

Photo Sandy Huffaker, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dave Franco sera toujours le petit frère de James. Il y a quelques années, le lui rappeler l'aurait énervé. Aujourd'hui, il l'accepte avec amour et sérénité. L'acteur de 32 ans est même très reconnaissant de ce que son lien de fraternité lui apporte professionnellement.

Dave Franco (à gauche) et James Franco... (Photo TIFF) - image 1.0

Agrandir

Dave Franco (à gauche) et James Franco

Photo TIFF

La Presse a rencontré Dave Franco la semaine dernière à Legoland, en Californie, dans le cadre d'une rencontre de presse pour The LEGO Ninjago Movie, qui sort aujourd'hui. Le comédien originaire de Palo Alto venait tout juste de revenir du Festival international du film de Toronto (TIFF), où il a présenté The Disaster Artist. Ces deux films ne pourraient pas être plus différents. Ils illustrent toutefois très bien où il en est dans sa carrière.

Dave Franco a fait ses débuts dans la série 7th Heaven, il y a 10 ans. Il a ensuite enchaîné les courtes apparitions au grand écran, notamment dans Milk de Gus Van Sant. En 2011, on lui confie finalement un rôle plus substantiel, Eric Molson, le vendeur de drogue écolo, dans la comédie 21 Jump Street. La même année, il prête sa voix au Riddler dans la série animée Young Justice. Depuis, on l'a vu dans Warm Bodies, Now You See Me et sa suite, Neighbors et sa suite, ainsi que dans la série Easy. Il a également joué dans Unfinished Business du Québécois Ken Scott. Sans devenir une véritable tête d'affiche, il a réussi à faire sa place à Hollywood, et ce, sans l'aide de son grand frère.

« Pendant longtemps, j'ai consciemment fait le choix de me distancer de mon frère professionnellement, car je voulais tracer mon propre chemin, indique Dave Franco. Je joue depuis environ 10 ans et j'en suis venu au point où je veux travailler avec mon frère. Je l'aime, je le respecte et nous sommes sensibles aux mêmes choses. »

Ainsi, les frangins se sont attaqués ensemble à The Disaster Artist, oeuvre inspirée du film The Room, jugé comme l'un des pires de l'histoire. James Franco est derrière et devant la caméra, dans la peau de Tommy Wiseau, qui portait aussi les deux chapeaux sur le plateau de The Room. Frérot incarne Greg Sestero, son partenaire dans cette folle aventure.

« Au fond, c'est un film sur deux gars qui tentent de réaliser leurs rêves et qui n'acceptent pas qu'on leur dise non. »

- Dave Franco, à propos de The Disaster Artist

À L'AISE

Les critiques émanant du TIFF ont été très positives, tout comme celles suivant la projection du film au festival South by Southwest, en mars dernier. « Quand nous avons commencé à travailler sur The Disaster Artist, nous savions qu'il n'allait peut-être pas plaire à tout le monde. Le fait que les gens soient aussi réceptifs est un énorme plus. C'est aussi une preuve de reconnaissance pour mon frère, qui s'est assuré de faire un film accessible même si vous n'avez jamais vu The Room », note l'acteur.

Il ajoute qu'il n'a jamais autant eu de plaisir que sur le plateau de The Disaster Artist. « Être entouré de mon frère, ma femme [Alison Brie] et mes amis rendent les choses tellement plus faciles pour moi en tant qu'acteur, car quand je me sens dans un environnement agréable et sûr, je suis plus à l'aise de prendre des risques et d'essayer des choses que je ne ferais pas si j'étais sur un plateau qui me rendait anxieux, explique Dave Franco. J'espère pouvoir travailler avec eux pour le reste de ma carrière. »

Souhaite-t-il réaliser ses propres films comme son grand frère ? « J'ai fait quelques capsules pour Funny or Die, mais j'ai un peu peur de me plonger dans un long métrage. Cependant, je sais que je dois passer par-dessus ça et l'essayer », confie-t-il. Son intérêt pour le travail dans l'ombre semble déjà bien développé, puisqu'il admet qu'il ne peut s'empêcher de parler au directeur photo, scénariste et réalisateur afin d'en savoir plus sur leur vision de l'oeuvre.

INCARNER UN ADO NINJA

Le jeune trentenaire a souvent incarné des personnages plus jeunes que son âge. Il n'était donc pas étonné que Warner Bros. pense à lui pour le rôle de Lloyd, un adolescent de 16 ans persécuté à l'école, mais adulé lorsqu'il enfile le costume du ninja vert et protège la ville de Ninjago du terrible Garmadon, qui est aussi son père.

« J'étais plutôt timide quand j'étais jeune et ça m'a pris un moment avant de m'affirmer, admet le comédien. Lloyd tente de trouver sa place dans le monde et n'a pas confiance en lui lorsqu'il est avec les autres élèves de l'école. Je pouvais facilement comprendre ce qu'il vivait. »

De toute évidence, Dave Franco ne tient pas à tout prix à être devant la caméra. Il a adoré son expérience en studio pour The LEGO Ninjago Movie et espère prêter sa voix à d'autres personnages animés dans le futur. « J'ai eu un plaisir fou à improviser avec Justin Theroux [qui incarne Garmadon], il m'a fait éclater de rire plus d'une fois. »

The LEGO Ninjago Movie est présentement à l'affiche.

The Disaster Artist arrivera en salle le 8 décembre.

Les frais du voyage ont été payés par Warner Bros.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer