Guardians of the Galaxy Vol. 2: où sont les femmes? Ici!

Zoe Saldana, Karen Gillian, Pom Klementieff et Elizabeth Debicki incarnent respectivement Gamora, Nebula, Mantis... (Photomontage La Presse)

Agrandir

Zoe Saldana, Karen Gillian, Pom Klementieff et Elizabeth Debicki incarnent respectivement Gamora, Nebula, Mantis et Ayesha.

Photomontage La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

(Los Angeles) En attendant Wonder Woman de Patty Jenkins, c'est un arc-en-ciel de personnages féminins que présente Guardians of the Galaxy Vol. 2 de James Gunn. Quatre superhéroïnes campées par quatre super(bes) actrices. Portraits des personnages et de celles qui les interprètent.

Zoe Saldana est Gamora

L'actrice: Elle est née au New Jersey de père dominicain et de mère portoricaine. Rompue aux films de science-fiction, on l'a vue dans Avatar et dans les reboots de Star Trek. Côté action, dans Colombiana et The Losers.

Le personnage: Elle est la dernière représentante des Zen Whoberi, une race d'extraterrestres à la peau verte. Thanos la prend sous son aile alors qu'elle est encore enfant et il décide d'en faire la femme la plus dangereuse de l'Univers. Élève appliquée et douée, c'est ce qu'elle est devenue grâce à l'entraînement et à quelques... améliorations cybernétiques.

À propos de Guardians: «J'aime les Guardians parce que ces personnages - peu importe leurs différences en apparence, en couleur de peau ou de fourrure, peu importe combien ils sont, intérieurement aussi, différents les uns des autres - partagent ce désir d'être acceptés et aimés, de faire partie du clan, de la famille, de ne pas être abandonnés. Je ne les vois pas comme ces extraordinaires superhéros qui bottent des culs, mais comme des personnes "délicates" [rires] qui essaient simplement de s'en sortir, un jour à la fois. Et bon, agir comme des connards est un peu devenu pour eux un mécanisme de défense.»

Karen Gillian est Nebula

L'actrice: Elle est écossaise et a touché à une science-fiction «différente» par l'intermédiaire de Doctor Who, où elle a incarné la compagne du 11e Doctor. On la reverra en décembre au cinéma, dans la suite de Jumanji.

Le personnage: Elle est de la race des Luphomoïdes et affiche donc un crâne chauve, des yeux sans pupille et une peau bleue. Après avoir tué sa famille, Thanos l'élève comme sa fille et la forme elle aussi comme assassin. Elle devient donc la «soeur» de Gamora, mais également son ennemie. Leur seul point commun, pour un temps, est leur haine de leur père adoptif.

À propos de Guardians: «Zoe est une formidable combattante et elle m'a littéralement appris à me battre pendant qu'on tournait. Genre: ‟Tourne ta tête comme ça. Pour étrangler qu'un, tu fais ça. Ça aura l'air très cool." Que dire sinon ‟heu... merci!" [rires] Mais même si elle est une super-vilaine, j'aime Nebula. Je me sens comme son avocate, là pour expliquer qu'elle a de bonnes raisons d'être aussi méchante. Cela est dû à son passé, à sa relation avec son père et sa soeur. Je suis heureuse que ce deuxième film explore tout cela en profondeur.»

Pom Klementieff est Mantis

L'actrice: Elle est née à Québec de père franco-russe et de mère coréenne, elle a vécu au Japon et en Côte d'Ivoire et, à partir de 5 ans, elle a grandi à Paris. On l'a vue dans Après lui aux côtés de Catherine Deneuve et dans Oldboy de Spike Lee.

Le personnage : Comme c'est le cas pour plusieurs personnages évoluant dans le MCU, elle possède une histoire différente de celle de son alter ego dans les comic books. Ici, elle est la dernière représentante d'une race ayant la peau jaune, des antennes et une puissante faculté d'empathie. Elle a grandi seule avec Ego (le père de Peter Quill), sans interactions sociales. D'où son comportement... particulier quand elle rencontre les Gardians.

À propos de Guardians: «Mantis n'a aucune idée de comment se comporter en société, elle ne sait pas ce qui se dit, ce qui ne se dit pas. Elle est très drôle à cause de cela. Le défi, pour moi, a été de jouer cette maladresse, cette naïveté, le plus honnêtement possible. C'est là, dans l'absence totale d'ironie, que ça devient comique.»

Elizabeth Debicki est Ayesha

L'actrice: Elle est née à Paris de père polonais et de mère australienne d'origine irlandaise, tous deux danseurs de ballet. Elle avait 5 ans quand la famille s'est installée en Australie. Spectaculaire avec sa taille de 1,90 m, on l'a vue dans The Man from U.N.C.L.E., Macbeth, The Great Gatsby, Everest et dans la série The Night Manager.

Le personnage: Elle est la Grande Prêtresse dorée des Sovereign, une espèce extrêmement puissante, génétiquement améliorée pour atteindre la perfection. Elle a engagé les Gardiens afin qu'ils tuent un monstre mettant sa planète en danger. Ça tournera plus ou moins bien. Comprendre... très mal.

À propos de Guardians: «Pour mon premier jour de tournage, je me suis retrouvée dans la salle du Trône. J'étais absolument terrifiée et je jouais cette créature incroyablement puissante. Ce qui, en fait, crée une formidable juxtaposition dans votre tête. Bref, j'étais là, assise, les Gardiens devant moi. C'était très intimidant. Il a fallu deux heures avant qu'on puisse se parler. Je pensais: ‟Venez me dire bonjour! Venez!" Ils sont venus. Ils étaient sympas, naturels, décontractés. Et moi, je tremblais jusque dans ma voix. [rires] Mais les choses se sont rapidement placées.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer