Parker Posey: une égérie pour Woody

Professeure d'université à la vie malheureuse, Rita (Parker... (PHOTO FOURNIE PAR SONY PICTURES)

Agrandir

Professeure d'université à la vie malheureuse, Rita (Parker Posey) cherche à mettre du piquant dans sa vie en tentant de séduire un nouveau professeur de philosophie (Joaquin Phoenix).

PHOTO FOURNIE PAR SONY PICTURES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

En un peu plus de 20 ans de carrière, Parker Posey a joué pour presque tout l'annuaire d'un certain cinéma indépendant, de Richard Linklater à Noah Baumbach, en passant par Hal Hartley et Christopher Guest. Celle qu'on surnommait «Queen of the Indies» au milieu des années 90 vient d'ajouter un autre nom prestigieux à sa filmographie: celui de Woody Allen.

Dans Irrational Man, l'égérie du cinéma indépendant interprète Rita Richards, professeure d'université malheureuse qui cherche à mettre un peu de piquant dans sa vie en séduisant un nouveau venu sur le campus: le professeur de philosophie Abe Lucas (Joaquin Phoenix), dont l'alcoolisme, le ventre rebondi et l'impuissance n'ont pas l'effet dissuasif qu'on pourrait supposer. Mais une autre femme a aussi jeté son dévolu sur Abe: sa belle étudiante Jill Pollard (Emma Stone)...

En toute confiance

Tourner avec Woody Allen a été une expérience grisante, raconte Parker Posey, jointe au téléphone lors de la sortie du film aux États-Unis. «Ç'a été exaltant, et amusant, et exigeant, et stressant, note l'actrice. J'ai beaucoup pensé au jazz en travaillant avec lui. Je me suis demandé quel instrument j'étais.»

Au moment du tournage, Parker Posey n'avait pu lire qu'une vingtaine de pages du scénario d'Irrational Man - celles dans lesquelles son personnage apparaît -, mais elle s'est néanmoins lancée dans l'aventure sans inquiétude.

«Quand on travaille avec un maître, un vrai maestro, on sait qu'on peut avoir une confiance absolue en lui. Et cette confiance, c'est le meilleur sentiment qu'on puisse avoir en travaillant», affirme Parker Posey. L'actrice s'émerveille des multiples talents du réalisateur: «Il peut tout faire! Il est musicien, il est visuel, et grand acteur lui-même!»

Les méthodes de Woody Allen imposent toutefois une pression supplémentaire. «Il travaille vraiment vite, et il n'aime pas recourir à la postsynchronisation... Alors tout doit être parfait: le son, la caméra, la performance... On fait une prise, et c'est parti! Pas le temps de se réchauffer!»

Au-delà du triangle amoureux

Séduites par le même homme, les personnages de Parker Posey et d'Emma Stone auraient facilement pu jouer leurs personnages comme des rivales, mais il n'en est rien. «C'est très adulte et je crois que ça parle beaucoup aux femmes, estime Parker Posey. J'adore que ça ait été écrit ainsi. C'est mature et c'est vrai.»

Mais, au-delà du triangle amoureux, Irrational Man prend, en quelque sorte, la forme d'une fable philosophique sur le désir de contrôle d'un homme qui guérit son impuissance sexuelle en se donnant un pouvoir de vie et de mort sur ses semblables. C'est aussi l'histoire des deux femmes qui projettent tous leurs fantasmes sur cet homme.

«Ces deux femmes flirtent avec l'«homme irrationnel», elles se laissent attirer par cette noirceur», décrit Parker Posey. «Elles font briller une lumière à travers cet homme. C'est comme un détour dans un labyrinthe», ajoute l'actrice.

Un ton particulier

Par son ton désinvolte, Irrational Man fait parfois penser à une comédie, mais c'est d'abord et avant tout un drame. «Quand j'ai lu le scénario, je l'ai trouvé très drôle, raconte Parker Posey. Mais quand je suis arrivée sur le plateau, j'ai réalisé que j'avais affaire à un plan d'eau plus sombre, plus profond.»

Selon elle, le choix de confier le rôle-titre à Joaquin Phoenix vient sans doute de la recherche de ce ton si particulier. «Joaquin a un talent qui est fait pour cette complexité, soutient Parker Posey. Je savais en lisant le script que ma performance devrait s'accorder avec celle de Joaquin. Mais j'aime suivre quand je danse, alors j'ai laissé mon jeu rebondir contre le sien.»

Après cette première expérience, Parker Posey s'apprête à jouer dans un autre film de Woody Allen, qui devrait sortir l'an prochain. Elle devrait aussi tourner dans le film The Brits Are Coming, avec Tim Roth et Uma Thurman: «C'est une comédie, à la fois adulte et déjantée! J'espère que ça va bien marcher!», conclut l'actrice.

__________________________________________________________________________

Irrational Man (L'homme irrationnel) prend l'affiche le 7 août.

L' Homme irrationnel

Cote La Presse

Précédé d'une réputation de noceur, un professeur de philosophie dépressif fait une entrée remarquée dans une petite université de Newport. Il...
Fiche du film
Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer