The Big Sick: qui trop embrasse... **1/2

La PresseMaude L'Archevêque 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'histoire: Alors que ses parents veulent qu'il fasse un mariage arrangé, l'humoriste Kumail tombe sous le charme d'Emily, après un spectacle de stand-up. Après une dispute en lien avec leurs différences culturelles, ils se séparent. Mais bien vite, la maladie frappe, et Emily se retrouve plongée dans le coma.

Avec leur histoire d'amour atypique, l'acteur et humoriste Kumail Nanjiani (Silicon Valley) et sa femme Emily V. Gordon avaient du matériel pour écrire au moins trois films. Le couple a choisi de tout mettre dans le film qu'il a scénarisé, The Big Sick: les difficultés que peuvent rencontrer des amoureux divisés par les barrières culturelles, l'expérience d'immigration de Nanjiani, la grave maladie qui a failli tuer Gordon, le milieu du stand-up de Chicago, les mariages arrangés...

Le choix de ne pas faire de choix dessert The Big Sick, qui tombe souvent dans les généralités. Les deux personnages principaux, Kumail (Kumail Nanjiani, qui joue son propre rôle) et Emily (Zoe Kazan) en souffrent notablement: les interprétations de Nanjiani et de Kazan sont charmantes, mais il faut plus que quelques idiosyncrasies et expériences formatives pour faire croire qu'on a affaire à de vraies personnes - ce qui est d'autant plus malheureux que ce sont de vraies personnes...

The Big Sick... (Image fournie par Lionsgate) - image 2.0

Agrandir

The Big Sick

Image fournie par Lionsgate

Lieux communs

Dans le coma pour la moitié du film, Emily est largement évacuée de sa propre histoire. Sa maladie est quelque chose qui arrive aux autres: à Kumail, à ses parents (extraordinaires Holly Hunter et Ray Romano). Même son histoire d'amour ne lui appartient plus: le jeu de la séduction s'opère surtout entre Kumail et les parents d'Emily - dans ce qui est presque une image miroir des jeunes femmes qui défilent chez les parents de Kumail dans l'espoir de faire un mariage arrangé avec lui. 

On aurait d'ailleurs passé plus de temps avec ces femmes qui souhaitent un mariage arrangé. Leur représentation souffre du même traitement empathique, mais superficiel que la chambre d'hôpital d'Emily et que la famille d'origine pakistanaise attachée à ses traditions de Kumail. Au lieu de s'attarder réellement à ces personnages ou ces lieux qu'on voit peu dans le cinéma populaire, The Big Sick multiplie les tangentes plus convenues. En voulant tout raconter, ses créateurs ont fini par ne rien montrer du tout.

* * 1/2

The Big Sick (V.F.: Mal d'amour). Comédie romantique de Michael Showalter. Avec Kumail Nanjiani, Zoe Kazan, Holly Hunter, Ray Romano. 2 h.

Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer