Patients: chaque geste compte ****

La PresseChantal Guy 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'histoire: Après un accident qui l'a laissé paralysé, un jeune homme doit vivre pendant une année dans un centre de réadaptation où il partagera ses épreuves et ses progrès avec d'autres patients.

Le titre du film réfère à une condition et à une qualité, car on ne soupçonne pas tout ce qu'il faut de patience pour apprendre à vivre avec un handicap. On s'en doute, mais cela a rarement été montré avec autant de réalisme et d'humanité que dans ce premier film réalisé par deux amis, le slameur et poète Grand Corps Malade et Mehdi Idir. 

L'histoire s'inspire de l'expérience personnelle de Grand Corps Malade (décrite dans un livre paru en 2012), lui-même victime d'un accident qui l'a laissé en partie paralysé quand il avait 20 ans et une vie d'athlète devant lui. Mais le parallèle avec la star française du slam s'arrête là, car Patients, c'est un peu l'histoire de toute personne qui doit affronter ce que chacun redoute, soit la perte de son autonomie physique, qu'il faut reconquérir centimètre par centimètre - et cela, quand on est chanceux, puisque certains ne la retrouveront jamais.

Patients... (Photo fournie par MK2 l Mile End) - image 2.0

Agrandir

Patients

Photo fournie par MK2 l Mile End

Autour du personnage de Ben (formidable Pablo Pauly), tout le film se concentre pendant une année sur la faune d'un centre de réadaptation, avec son personnel dévoué et ses éclopés qui partagent leurs problèmes, un humour noir, et parfois des joints. On est loin des habituels poncifs sur la résilience et le courage, ou le parcours d'un héros qui se remet sur pied et finit par toucher la gloire. C'est cru, c'est drôle, c'est poignant sans jamais être larmoyant, chaque geste compte dans tous les plans, et cela donne une bonne idée de la vraie vie dans ces lieux où l'on doit se reconstruire, mais surtout accepter que si la vie ne sera plus jamais comme avant, elle continue.

Porté par de jeunes interprètes très crédibles (aucun n'est réellement handicapé dans la vraie vie), Patients est avant tout un film profondément humain dont on ne sort ni déprimé ni joyeux, mais presque rassuré sur la force des liens entre les êtres.

* * * *

Patients. Drame de Mehdi Idir et Grand Corps Malade. Avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly, Nailia Harzoune et Frank Falise. 1h50.

> Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer