Kong: Skull Island: plus qu'un king, ce Kong ***1/2

La PresseSonia Sarfati 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Synopsis: En 1973, une équipe composée de soldats, de scientifiques et d'aventuriers se rend sur une île du Pacifique dont personne ne connaissait l'existence. Mais la mission d'exploration devient rapidement une opération de survie: cet endroit paradisiaque est entre autres peuplé de monstres - dont l'un, familier aux amateurs du genre. Kong.

Synopsis: En 1973, une équipe composée de soldats,... (image fournie par Warner) - image 1.0

Agrandir

image fournie par Warner

Un film de monstres, un vrai, avec des géants qui s'affrontent, se dévorent, et des humains qui font office de hors-d'oeuvre. Le grand singe plus grand que jamais (il fait plus de 30 mètres de hauteur) n'est pas incompris (peut-être un peu, mais là n'est pas le propos), il est en colère.

Bienvenue (manière de parler) dans Kong: Skull Island de Jordan Vogt-Roberts (The Kings of Summer), un film d'aventures fait sérieusement, mais qui, ouf!, ne se prend pas au sérieux.

On rit en effet pas mal dans ce qui n'est pas un énième remake du mythe archiconnu (celui de la Belle et la Bête qui se termine mal sur les flancs de l'Empire State Building). Entre deux grimaces d'horreur, on rit des clins d'oeil au Kong de 1933, à Jurassic Park, à The Lost World et même à Apocalypse Now.

Sur une trame sonore qui aligne les succès post-Viêtnam des Chambers Brothers et autres Creedence Clearwater Revival, le carnage démarre assez rapidement après une ouverture dont les couleurs et la façon ne sont pas étrangères à celles du Godzilla de Gareth Edwards (on ne nous promet rien, mais le clash des deux titans est plausible). Kong ne se fait pas attendre. Ses monstrueux ennemis non plus.

Les humains dans ce décor? Ils sont campés par une distribution tout étoiles d'où se démarque un John C. Reilly, à qui l'on a confié le rôle d'amorcer la boucle et de la boucler. C'est réussi. Présence nonchalante et virile de Tom Hiddleston, lumineuse et forte de Brie Larson, c'est réussi aussi. Mais honnêtement, on ne fait pas escale sur Skull Island pour les acteurs - même si plusieurs de leurs répliques et quelques-unes de leurs «morts» sont... du bonbon.

***1/2 

Kong: Skull Island (V.F.: Kong: Skull Island). Aventures fantastiques de Jordan Vogt-Roberts. Avec Tom Hiddleston, Brie Larson, Samuel L. Jackson, John C. Reilly. 2h.

> Consultez l'horaire du film




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer