Anthropoid: combattre, et mourir, avec eux ***1/2

La PresseAndré Duchesne 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la guerre, les idéaux, accomplis ou non, se fracassent sur des murs de haine. Le sang gicle, les vies s'éteignent, les survivants pleurent. Parfois, on gagne. Souvent, on perd. Et on recommence. Parce que les idéaux...

Aussi noble, aussi urgente, aussi nécessaire soit la cause, et aussi courageux soient leurs acteurs, le prix à payer est-il trop cher? Le spectateur aura l'occasion d'y réfléchir à la sortie du visionnement d'Anthropoid, long métrage de Sean Ellis.

Ce n'est pas qu'un film. C'est une histoire vraie. Déjà portée à l'écran à quelques reprises (Operation: Daybreak), elle est revisitée ici avec une belle dose de tact et d'empathie en dépit du déluge de violence qui nous écorche en seconde partie.

Nous sommes au coeur de la Seconde Guerre mondiale. Anthropoid est le nom de l'opération qu'orchestrent le gouvernement tchèque en exil et les services secrets britanniques pour soulever une forme de résistance dans la Tchécoslovaquie sous le joug nazi. Car les usines de ce pays tournent à plein régime au profit de l'armée allemande.

Le plan: assassiner Reinhard Heydrich, homme de confiance de Hitler pour mettre au pas le peuple tchèque. L'homme est surnommé le boucher de Prague. C'est dire... L'éliminer, croit-on, éveillera les mouvements de résistance dans le pays. Mais risque de se traduire par des représailles sanglantes.

Récemment parachutés dans le pays, Josef (Cillian Murphy) et Jan (Jamie Dornan) planifient le coup. Ils sont appuyés par des résistants, dont Maria (Charlotte Le Bon) et Lenka (Anna Geislerová).

Le matin du 27 mai 1942, Heydrich est abattu. Il meurt quelques jours plus tard. Traqués, les assaillants se réfugient dans l'église Saint-Cyrille-et-Méthode. Après un siège de plusieurs heures, ils mourront tous, dont quatre par suicide.

Anthropoid... (Image fournie par Remstar) - image 2.0

Agrandir

Anthropoid

Image fournie par Remstar

En dépit d'une mise en scène classique, le travail d'évocation est convaincant. 

On a l'impression de faire corps avec le groupe de résistants. On a peur, on planifie, on attaque, on se bat et on meurt avec eux. Ça, c'est ce qui concerne l'action. L'autre dimension, plus psychologique, n'en est pas pour autant éclipsée. La méfiance, la peur, le sentiment d'engagement sont bien rendus. Charlotte Le Bon, notamment, fait bien passer les troubles intérieurs de son personnage.

Ajoutons à cela un charmant, peut-être trop, travail de direction photo avec son choix de couleur sépia, de brumes matinales, de plans larges sur la ville, d'une beauté époustouflante.

Découpé autrement et en creusant davantage l'histoire et la psyché des personnages, ce qui est un des points faibles, le film de Sean Ellis aurait pu aussi être une excellente minisérie.

* * * 1/2

Anthropoid. Drame de guerre de Sean Ellis. Avec Cillian Murphy, Jamie Dornan, Charlotte Le Bon. 2h.

> Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer