Messe noire

Messe noire

Black Mass

Résumé

En 1975, James "Whitey" Bulger, caïd d'origine irlandaise du gang Winter Hill et frère du sénateur de l'État du Massachusetts, règne d'une main de fer sur tous les rackets dans la partie sud de Boston. Mais la mafia italienne, implantée dans le quartier nord par la famille Angiulo, commence à menacer son territoire. Contre toute attente, l'aide viendra... du FBI! Plus particulièrement, de l'agent John Connelly, qui a grandi dans le quartier sud, où il croisait fréquemment Bulger. Dans le but d'amasser des preuves contre le clan Angiulo, le policier propose une alliance secrète au caïd irlandais. Si l'association fonctionne bien, permettant à Bulger d'asseoir encore plus sa domination, ses activités illégales finissent par être remarquées. En 1994, alors que plusieurs de ses complices ont été arrêtés, Whitey prend la fuite. À 81 ans, au terme d'une cavale de seize ans, il est arrêté et condamné à deux sentences à perpétuité plus cinq ans.

Cote La Presse

3/5

Votre cote 57 votes

3.3/5

Fermer X

Bande-annonce de Messe noire

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2015-09-18

Classement : 13 ans + (violence, langage vulgaire)

Pays : États-Unis

Distributeur : Warner Bros.

Date de sortie en DVD : n.d.

Genre : Drame de moeurs

Durée : 122 min.

Année : 2015

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Scott Cooper

Montage : David Rosenbloom

Scénario : Scott Cooper

Photographie : Masanobu Takayanagi

Musique : Junkie XL

D'après le livre de : Dick Lehr,Gerard O'Neill

ACTEURS

Benedict CumberbatchJohnny DeppKevin BaconJoel EdgertonDakota JohnsonAdam ScottJuno TempleCorey StollJesse PlemonsJulianne NicholsonRory Cochrane

Critique

Black Mass: bien fait, bien joué. Mais encore?

Marc-André 
Marc-André Lussier

Le cinéaste Scott Cooper le dit lui-même: les films de gangsters font partie d'un genre déjà très fréquenté. Et encombré de surcroît de quelques chefs-d'oeuvre du cinéma, signés, entre autres, Melville, Coppola ou Scorsese. Et l'on tient compte aussi de tous ces longs métrages qui se sont inscrits d'emblée dans l'imaginaire collectif. Scarface, par exemple.

Là réside un peu la limite d'un film comme Black Mass. Même si le récit est tiré d'une histoire vraie, qu'il évoque les crimes commis par l'un des chefs de la mafia irlandaise, et qu'il fascinera sans doute les amateurs d'affaires judiciaires, il reste que le danger d'effet de saturation est bien réel.

En revanche, la vision de Scott Cooper est intéressante. Black Mass est en effet dénué de tout effet glamour. Sans emprunter une approche aussi crue et dépouillée que Matteo Garrone pour Gomorra, le réalisateur de Crazy Heart a choisi de filmer plutôt sec. Ponctué d'épisodes extrêmement violents, ce drame campé dans le milieu criminel n'en devient alors que plus réaliste.

Le cinéaste mise aussi beaucoup sur la complexité d'une histoire dont les protagonistes se connaissent depuis toujours, même s'ils ne sont pas tous passés du même côté de la loi.

Au moment où commence le récit, en 1975, James J. «Whitey» Bulger (Johnny Depp) est déjà un criminel notoire. John Connolly (Joel Edgerton), agent du FBI, convainc pourtant son ami d'enfance de collaborer avec l'agence afin d'éliminer leur ennemi commun: la mafia italienne. En échange, l'agence fermera les yeux sur les activités illicites de Bulger, notamment son implication dans le trafic de la drogue. Cette étrange alliance aura tôt fait de provoquer des dérapages.

Par ailleurs, Billy Bulger (Benedict Cumberbatch), frère cadet du criminel, fait carrière en politique et décroche la présidence du Sénat de l'État du Massachusetts.

Le scénario décrit de façon habile toutes les «liaisons» dangereuses engendrées par un tel cas de figure.

Une bonne performance de Johnny Depp

L'efficacité du film repose en grande partie sur les épaules de Johnny Depp. L'acteur offre enfin une performance à la mesure de son talent, dans un rôle qui glace le sang. On retient en particulier cette scène, digne de figurer dans une anthologie, au cours de laquelle il monte dans une chambre lors d'un souper, simplement pour intimider la femme d'un de ses alliés, dont il doute de l'allégeance.

Malheureusement, le film n'est pas de ce calibre de bout en bout.

Black Mass intéressera sans doute les amateurs de films de gangsters. Mais il n'a rien d'assez distinctif pour attirer aussi ceux qui en sont moins friands.

* * *

Black Mass (V.F. : Messe noire). Drame de Scott Cooper. Avec Johnny Depp, Benedict Cumberbatch, Joel Edgerton, Dakota Johnson. 2h02.

publicité

Commentaires ( 1 ) Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (1)

Commenter cet article »

  • J'ai vu ce film hier soir, il y a beaucoup de longueur. Le film est bon, mais plusieurs scènes auraient pu être coupé pour évité les longueurs et donné un rythme plus soutenu à ce film. Pourtant, 122 min, c'est raisonnable pour une film.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires