En DVD

La Maison au bout de la rue

La Maison au bout de la rue

House at the End of the Street

Résumé

Peu après qu'elles se soient installées dans leur nouvelle maison située en bordure d'une forêt, Sarah, récemment divorcée, et Elissa, sa fille de dix-sept ans, apprennent que Ryan, leur jeune voisin, est le seul survivant d'un drame familial. De fait, quatre ans plus tôt, alors qu'il vivait chez une tante, sa soeur cadette a poignardé leurs parents en pleine nuit. Faisant fi des mises en garde des voisins, Elissa se lie d'amitié avec Ryan. Sarah, qui travaille le soir à l'hôpital, leur fait promettre de ne jamais se retrouver seuls chez l'une ou chez l'autre. Cette mise en garde n'empêche toutefois pas l'adolescente curieuse de découvrir les sombres secrets de famille de son nouvel ami.

Cote La Presse

2/5

Votre cote 46 votes

3.2/5

Fermer X

Bande-annonce de La Maison au bout de la rue

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2012-09-21

Classement : 13 ans +

Pays : États-Unis

Distributeur : Alliance Vivafilm

Date de sortie en DVD : 2013-01-15

Genre : Drame d'horreur

Durée : 101 min.

Année : 2012

Site officiel: n.d.

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Mark Tonderai

Montage : Karen Porter,Steve Mirkovich

Scénario : David Loucka

Photographie : Miroslaw Baszak

Musique : Theo Green

ACTEURS

Elisabeth ShueMax ThieriotGil BellowsJennifer LawrenceEva LinkNolan Gerard Funk

Critique

House at the End of the Street: les voisins sont bizarres

Aleksi K. 
Aleksi K. Lepage

Apparemment, ce House at the End of the Street (La maison au bout de la rue en version française) est un projet qui a longtemps traîné dans les tiroirs et qui devait être réalisé en 2003 par Richard Kelly, l'auteur du fabuleux Donnie Darko.

Près d'une décennie plus tard, le réalisateur Mark Tonderai prend les commandes de la machine et propose un thriller psychologique qui plaira davantage aux habitués des «vendredis policiers» du Canal D qu'aux fans de films d'horreur: il ne se passe pas grand-chose dans la maison d'à côté... Ne manque à House at the End of the Street que le sceau «inspiré d'une histoire vraie» et on croirait à une dramatisation chic et de bon ton d'un fait vécu.

Sarah (Elisabeth Shue) déménage avec sa fille Elissa (Jennifer Lawrence) dans un village américain petit-bourgeois. La maison est, pour les agents immobiliers, dépréciée, donc financièrement abordable pour les nouveaux locataires car un crime sordide a été commis dans la demeure voisine. Une jeune fille, devenue démente à la suite d'un accident, aurait tué ses parents, épargnant son frère, Ryan, qui occupe les lieux. Elissa se liera d'amitié et d'affection avec le timide Ryan qui, on le sait, cache sa soeur démente dans le sous-sol.

C'est toujours un plaisir de revoir Elisabeth Shue dans un film de série B, et c'est aussi un plaisir de regarder Jennifer Lawrence (Hunger Games), en camisole, l'air effrayé.

Mais House at the End of the Street offre si peu à voir, si peu de matière à réflexion qu'on s'y ennuie à bailler, remué ici et là par des mouvements de caméra intempestifs et inopportuns (ces gros plans absurdes sur les spaghetti partagés par la mère et sa fille seraient dignes d'un Razzie Award).

Et la bande sonore est à l'avenant: du bruit pour rien, quelques chansons tristounettes et des envolées de violons et de percussions synthétiques qui pourraient accompagner n'importe quelle série télévisée.

Enfin, House at the End of the Street, qui ne verse pas dans le genre déjà éventé de la «torture porn» - à savoir ces films où aucun meurtre n'est laissé à l'imagination -, épargne aux coeurs sensibles les excès gore. À l'inverse, cette absence de violence graphique, cette retenue et cette pudeur feront tiquer les amateurs de cinéma horrifique hard, qui lèveront le nez sur cette chose conçue pour les âmes facilement impressionnables.

Finalement, si c'est bien fait, et bien interprété, ça ne plaira vraiment à personne. À voir en DVD dans trois mois.

________________

Film d'horreur de Mark Tonderai. Avec Jennifer Lawrence, Elisabeth Shue, Max Thieriot. 101 minutes.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires