Échos de scène: Estelle Clareton et le Festival Art et Déchirure

La chorégraphe Estelle Clareton présente Sous la nuit... (photo Marjorie Guindon, fournie par l'artiste)

Agrandir

La chorégraphe Estelle Clareton présente Sous la nuit solitaire au Théâtre de Quat'Sous du 15 novembre au 2 décembre.

photo Marjorie Guindon, fournie par l'artiste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

Une nuit en enfer avec Estelle Clareton

Dans sa nouvelle création, Sous la nuit solitaire, cosignée avec Olivier Kemeid, la chorégraphe Estelle Clareton fait une descente dans les enfers modernes du monde, «ceux de nos travers, de nos failles, de nos dépressions, de nos chutes», écrit-on sur le site du Quat'Sous, où la pièce prend l'affiche la semaine prochaine.

«Olivier [Kemeid] et moi, on collabore en utilisant chacun nos forces, confie Estelle Clareton à La Presse. On ne fusionne pas nos médiums [danse et théâtre]; on les fait plutôt dialoguer ensemble. Il s'occupe des mots; moi des corps. Et la superposition des deux crée la réflexion esthétique.»

L'artiste s'est entre autres inspirée d'oeuvres symbolistes de Gustave Doré, qui a illustré La Divine comédie de Dante, pour exprimer la souffrance des corps en enfer. «Une matière gestuelle intéressante, dit-elle, avec ces corps sous tension, en torsion, comme aspirés par la douleur.» Elle pourra compte sur sept solides interprètes: Éric Robidoux, Larissa Corriveau, Renaud Lacelle-Bourdon, Esther Rousseau-Morin, Nicolas Patry, Ève Pressault et Mark Eden-Towle.

Au Quat'Sous, du 15 novembre au 2 décembre.

L'actrice Emmanuelle Devos sur le tapis rouge de... (photo Benoit Tessier, reuters) - image 2.0

Agrandir

L'actrice Emmanuelle Devos sur le tapis rouge de Cannes, en 2015

photo Benoit Tessier, reuters

La citation de la semaine: «Le théâtre est une recherche du temps perdu.»

Emmanuelle Devos, interviewée hier par Le Monde. L'actrice joue actuellement dans Bella Figura, la dernière pièce de Yasmina Reza, reprise au Théâtre du Rond-Point, à Paris.

Le chiffre de la semaine: 41

C'est le nombre de salles vouées aux revues et à la comédie musicale du quartier autour de Times Square. Dans son nouvel ouvrage Hello, Broadway!, l'ex-danseur Patrick Niedo se penche sur l'histoire des comédies musicales américaines et l'état du Broadway d'aujourd'hui (aux éditions IPanema).

Québécois en France: Création et intégration

Deux compagnies montréalaises de danse et de théâtre (Joe Jack et John et Productions des pieds des mains) participeront au Festival Art et Déchirure à Rouen, du 8 au 18 novembre. Cette année, le Festival fait une bonne place au Québec, avec des créations des compagnies dirigées par Catherine Bourgeois (Joe Jack et John) et Menka Nagrani (Des pieds et des mains), deux pionnières dans l'intégration professionnelle d'artistes ayant un handicap intellectuel. Il s'agit de l'un des rares festivals dont la programmation intègre des pièces issues de démarches et de thématiques reliées aux handicaps.

La pièce Les secrets de la Petite Italie est présentée... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION) - image 3.0

Agrandir

La pièce Les secrets de la Petite Italie est présentée chez Duceppe jusqu'au 2 décembre.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Théâtre anglo: Reprise de Bad Jews

La directrice artistique Lisa Rubin reprend sa mise en scène du grand succès de sa compagnie la saison dernière: Bad Jews de Joshua Harmon. Une histoire de famille juive à Manhattan à la fois comique, vicieuse et touchante.

Du 8 au 26 novembre, au Centre Segal à Montréal.

Aussi à l'affiche

L'Iliade d'Homère, adaptée par Marc Beaupré, au Théâtre Denise-Pelletier (grande salle), du 8 novembre au 6 décembre.

Antioche de Sarah Berthiaume, mise en scène par Martin Faucher, à la salle Fred-Barry du TDP, jusqu'au 25 novembre.

Les Secrets de la Petite Italie de Steve Galluccio. Mise en scène: Monique Duceppe. Chez Duceppe, jusqu'au 2 décembre.

Vic and Flo Saw a Bear (adaptation en anglais du film de Denis Côté). Par Michael Mackenzie. Au Centaur, du 21 novembre au 2 décembre.

Savoir compter de Marianne Dansereau. Mise en scène: Michel-Maxime Legault. Salle Jean-Germain du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, du 7 au 27 novembre.

Le cas Joé Ferguson d'Isabelle Hubert. Mise en scène: Jean-Sébastien Ouellette. Production du Théâtre les gens d'en bas/La Compagnie dramatique du Québec. Au Trident, jusqu'au 25 novembre.

Dans le champ amoureux de Catherine Chabot. Mise en scène: Frédéric Blanchette. Espace Libre, jusqu'au 25 novembre.

La mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller. Au Rideau Vert, jusqu'au 11 novembre. Reprise à Montréal et en tournée au Québec à l'hiver 2018.

Filles en liberté de Catherine Léger. Mise en scène: Patrice Dubois. Une production du Théâtre PAP. À La Licorne, jusqu'au 2 décembre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer