Des billets pour la pièce Attentat offerts gratuitement

«On joue à Québec et il y a... (Photo Érick Labbé, Le Soleil)

Agrandir

«On joue à Québec et il y a un attentat à Québec... On a été fortement ébranlées par ça. On a cherché comment réagir», explique la metteuse en scène Gabrielle Côté.

Photo Érick Labbé, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les soeurs Gabrielle et Véronique Côté ne pouvaient «faire comme si rien ne s'était passé, comme si de rien n'était». Pas quand leur spectacle s'intitule Attentat et qu'il est à l'affiche à Québec au moment même où il y en a eu un en ville...

Mais que faire, exactement? Après tout, leur pièce, présentée au Théâtre Le Périscope depuis le 24 janvier, ne traite pas d'une tuerie. L'«attentat», c'est une image.

«En fait, pour nous, c'est un attentat à l'envers, c'est faire surgir de la beauté, de faire une irruption de poésie dans l'espace public», a affirmé Gabrielle Côté. «Mais on joue à Québec et il y a eu un attentat à Québec... On a été fortement ébranlées par ça. On a cherché comment réagir.»

Attentat est un assemblage de textes signés par 30 poètes québécois «sur les thèmes de l'espoir, du vivre ensemble, de l'amour». «Ce qui est fou, c'est que notre spectacle dénonce a proprio la haine ambiante, le cynisme. Et ça commence avec des extraits de radios poubelles. Et nous, on répond à ça par la poésie, par la lumière, par l'espoir, par l'intelligence aussi de nos poètes.»

Les deux metteuses en scène ont décidé de faire de leur représentation d'hier soir une «représentation ouverte». Des billets ont été offerts gratuitement à l'entrée du théâtre.

«On ne veut pas que ça ait l'air de transformer un événement tragique en publicité pour notre spectacle, parce que ce n'est vraiment pas ça», a insisté Gabrielle Côté. «Les gens ont besoin de se retrouver et de partager de belles choses ensemble. Ça peut être notre contribution. [...] Notre geste se veut seulement une ouverture vers le dialogue et l'espoir, la poésie pour panser nos plaies communes.»

Ce spectacle a été présenté au Théâtre de Quat'Sous, à Montréal, en 2014. Il sera de nouveau présenté à cet endroit du 27 février au 4 mars.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer