La première pièce d'Arthur Miller présentée à Londres

Le dramaturge américain Arthur Miller reçoit un prix... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le dramaturge américain Arthur Miller reçoit un prix hommage lors du gala des Molière en 1999.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

La toute première pièce du dramaturge américain Arthur Miller va être jouée pour la première fois, 79 ans après sa création, à Londres, grâce à la découverte du manuscrit original à l'Université du Michigan.

Arthur Miller (1915-2005) avait écrit en six jours cette oeuvre intitulée No Villain. C'était en 1936 et l'auteur, alors étudiant, escomptait s'en servir pour gagner les 250 $ d'un concours organisé par l'Université du Michigan, afin de pouvoir poursuivre sa scolarité.

Il remporta le concours mais la pièce ne fut jamais présentée et tomba presque dans l'oubli jusqu'à ce que le metteur en scène Sean Turner s'y intéresse après l'avoir vue mentionnée dans son autobiographie.

«J'étais déterminé à retrouver le script», a-t-il expliqué à l'AFP. Après un an et demi d'enquête, le texte est finalement découvert à l'Université du Michigan, et une copie est remise au réalisateur, qui vit à Londres.

Un siècle après la naissance de l'auteur couronné par le prix Pulitzer pour La mort d'un commis voyageur (1949), la pièce sera jouée pour la première fois du 8 décembre au 9 janvier au Old Red Lion Theatre, dans le centre de Londres.

Bien qu'il s'agisse de sa toute première pièce, elle porte déjà le «sceau d'excellence» de Miller, considéré comme un des plus grands dramaturges américains, assure Sean Turner.

«C'est une oeuvre fantastique, pas juste une ébauche», dit le metteur en scène. «Il y a du rythme et l'exquise poésie dans les scènes du quotidien que l'on retrouve dans ses travaux ultérieurs».

La pièce raconte l'histoire d'un étudiant américain marxiste, tiraillé entre son désir de rejoindre des travailleurs en grève et la nécessité d'aider les siens à s'occuper d'une affaire de confection de manteaux.

Miller, dont le père était tailleur, avait décrit No Villain comme son oeuvre la «plus autobiographique».

Cet inlassable avocat de la liberté défendait un théâtre accessible au grand public, invitant le lecteur à réfléchir sur la folie des hommes et à rejeter toutes les formes d'oppression économique, politique ou morale. Victime du maccarthysme dans les années 1950, Miller est aussi connu pour son mariage avec Marilyn Monroe, entre 1956 et 1960.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer