Conseils pour les mieux nantis

Plus le portefeuille est gros, plus la diversification... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Plus le portefeuille est gros, plus la diversification doit être grande, explique Sébastien Souligny, vice-président chez BMO Gestion privée.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Jean Gagnon
La Presse

Plus votre patrimoine est important, plus il est complexe.La Presse Affairesa demandé à des spécialistes de présenter des conseils à ceux qui ont le portefeuille bien garni.

«L'immobilier est une grosse partie du patrimoine financier... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

«L'immobilier est une grosse partie du patrimoine financier des individus, incluant ceux de la classe moyenne», dit Guy Côté, de la Financière Banque Nationale.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Placements

Vous avez un portefeuille de placements bien garni, alors préparez-vous, car vous serez sans cesse sollicité de toutes parts, note Denis L'Hostie. «Ça fait partie de la misère des riches», dit-il. Le choix du ou des conseillers et de l'institution financière est donc primordial. La confiance envers l'institution jouera un grand rôle dans votre choix. Mais aussi, il est très important de bien comprendre avec qui vous transigez. Méfiez-vous des gros rendements qu'on vous laisse miroiter. Lorsque vous évaluez à qui vous devez confier votre gestion, assurez-vous de comparer les bonnes choses, surtout lorsqu'il sera question de gestion discrétionnaire. Assurez-vous de bien comprendre le mandat que vous accordez au gestionnaire. Et assurez-vous de faire fréquemment le suivi de ce mandat et d'apporter les rectificatifs que vous jugerez à propos.

Plus le portefeuille est gros, plus la diversification doit être grande, explique Sébastien Souligny, vice-président chez BMO Gestion privée. Des véhicules d'investissement plus sophistiqués, tels les placements privés et les fonds privés dans les pays émergents, sont offerts. L'avantage d'une plus grande diversification est de réduire le risque et de permettre d'obtenir un meilleur rendement à long terme de ses placements. Mais comme la gestion d'un tel portefeuille est complexe, la qualité du conseil devient d'autant plus importante.

Vous avez un portefeuille de placements bien garni,... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Vous avez un portefeuille de placements bien garni, alors préparez-vous, car vous serez sans cesse sollicité de toutes parts, note Denis L'Hostie, planificateur financier à la Banque Laurentienne.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Immobilier

Plusieurs considèrent que l'investissement dans l'immobilier est la meilleure option de placement à leur disposition. Cela fait partie bien sûr du patrimoine et il faut en tenir compte, assure Sébastien Souligny. Mais ce n'est pas donné à tous de pouvoir gérer un portefeuille d'immeubles. Pour ceux qui ne peuvent le faire, il reste tout le secteur des fonds immobiliers. «Ces fonds viennent s'ajouter au portefeuille d'investissement et assurent une exposition au secteur immobilier», dit-il.

Une mise en garde. Certains croient qu'il n'y a que l'immobilier qui constitue un bon placement. Mais c'est faux, explique Denis L'Hostie. Ce n'est qu'un élément de la diversification pour une personne bien nantie. «Attention de ne pas être investi uniquement dans l'immeuble», dit-il. Pour ceux qui possèdent un parc d'immeubles important, il peut être avantageux de créer une compagnie de gestion à des fins fiscales», ajoute-t-il.

Comme il est probable que les gens bien nantis possèdent plusieurs résidences, ils doivent savoir qu'une seule d'entre elles sera considérée comme la résidence principale et ne sera pas assujettie à l'impôt sur le gain en capital lors de la vente ou du décès, rappelle Angela Iermieri, porte-parole de Desjardins en termes de planification financière. «La résidence principale n'est pas nécessairement celle que l'on habite le plus souvent. On peut désigner celle que l'on veut», dit-elle. Le bon choix permettra une économie d'impôts.

Assurances

Plus le patrimoine est gros, moins on a besoin d'assurances. L'assurance est d'abord un outil de protection pour affronter les imprévus, ce qui est moins nécessaire chez les gens plus riches. Pas parce que les imprévus ne se présenteront pas, mais parce que les gens bien nantis possèdent généralement les ressources pour y faire face.

L'assurance est néanmoins utile chez les mieux nantis lorsqu'il est question de léguer ses biens à ses héritiers. Beaucoup de mécanismes fiscaux entrent en ligne de compte dans la transmission du patrimoine. Des montages d'assurance sont parfois la solution. Par exemple, «une assurance pourra couvrir la charge fiscale qu'auront à supporter les héritiers qui recevront des titres comportant un gain en capital important non réalisé», cite en exemple Sébastien Souligny.

L'assurance de biens sert aussi à protéger les immeubles. Pour les entrepreneurs, l'assurance vie servira à protéger les associés contre le décès d'un dirigeant important et à assurer que le transfert de la propriété de l'entreprise se fasse dans l'ordre.

Fiscalité

«Profitez-vous de tous les crédits et exemptions d'impôts auxquels vous avez droit, ainsi que du fractionnement de revenus?», demande Angela Iermieri. Si vous n'en êtes pas sûr, empressez-vous de consulter un bon fiscaliste. Le patrimoine des gens bien nantis comporte généralement plusieurs éléments aux incidences fiscales multiples. Ils doivent s'assurer d'avoir la bonne structure d'entreprise pour optimiser l'aspect fiscal. Pour certains, il s'agira d'une société de gestion, pour d'autres, d'une société de portefeuille. «Pour optimiser sa situation fiscale, il importe de détenir ses biens de la bonne façon», dit Mme Iermieri.

La plupart des gens bien nantis ont avantage à faire appel aux services de gestion privée des institutions financières, suggère la planificatrice financière de Desjardins. Ils trouveront là les ressources pour les aider à mettre en place leur plan financier. Ensuite ils seront aussi entourés d'experts qui les aideront à découvrir toutes les solutions fiscales avantageuses.

Succession

Pour les gens bien nantis, la préparation de la succession s'avère souvent un exercice qui peut devenir très difficile. Alors que tout débute par le testament, l'objectif le plus important sera généralement de léguer ses biens de façon stratégique et harmonieuse, explique Sébastien Souligny. «Ce n'est pas nécessairement facile, car l'objectif sera souvent d'être équitable, sans nécessairement être égal», dit-il. La distribution de la succession doit souvent tenir compte du goût des enfants. Le contact avec l'ensemble de la famille est un élément essentiel pour trouver les meilleures solutions. Il importe de réunir toutes les parties intéressées afin d'établir la structure de la succession, et de bien établir ce qui motivera les legs. «Chez les bien nantis, il faut même penser multi- générations», croit M. Souligny.

Le testament est l'outil principal de la planification successorale, mais il n'est pas le seul, rappelle Angela Iermieri. Il y a plusieurs facteurs à considérer dans les cas entre autres d'entreprises ou de familles reconstitués. Une façon intéressante de faire participer les enfants est l'établissement de fiducies testamentaires.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer