Drummondville

Un projet attendu

L'ouverture officielle du centre de foires de Drummondville... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

L'ouverture officielle du centre de foires de Drummondville se fera en janvier. Au programme, un salon régional de l'habitation et un salon chasse et pêche.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josianne Haspeck

Collaboration spéciale

La Presse

À quelques semaines de son ouverture, le centre de foires de Drummondville a déjà une quarantaine d'événements à son calendrier ce qui fait dire à Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), que le projet répond à un besoin criant pour le tourisme d'affaires de la région.

Q D'où est venu le projet de construire un centre de foires à Drummondville?

R Drummondville est un lieu de rassemblement, mais ne comptait pas de salle suffisamment grande pour tenir de grands événements. L'hôtel Best Western avait jusqu'à ce jour la plus grande salle avec 13 000 pi2. Compte tenu de notre situation géographique, la Société de développement économique voulait augmenter les retombées économiques du tourisme d'affaires. Des réservations sont faites chaque semaine, ce qui prouve que le Centre comble un besoin et que notre plan d'affaires était bien fait.

Q Quelle sera la superficie du centre de foires?

R Ce centre de foires compte 138 640 pi répartis sur trois niveaux et pourra loger dans la grande salle d'exposition de 60 000 pi environ de 300 à 350 kiosques de 10 pi X 10 pi, avec des plafonds d'une hauteur de 30 pi.

Q Combien a coûté ce projet?

R Il s'agit d'un projet global de 30 millions. Notre coût de construction est moindre que prévu de 3 millions, une économie réinvestie dans l'achat d'ameublement, notamment. Nous avons divisé le projet en plusieurs parties, ce qui a permis de faire des économies. Le projet a été réalisé sous la gérance de construction, un mode contractuel par lequel nous avons pu compter sur les conseils d'un gérant pour l'exécution du projet. Nous avons obtenu une aide financière de 13 millions des deux ordres gouvernementaux grâce au Fonds Chantiers Canada. La SDED a contracté la différence sous forme de prêt, qu'elle entend rembourser avec les profits générés par le centre de foires.

Q Comment votre centre se compare-t-il à ce qui existe déjà au Québec?

R On se distingue par notre cuisine de production. Nous avons également fait construire un tunnel technique sous la dalle de béton, comme il y a dans une partie du Centre de foires de Québec, ce qui permettra aux techniciens d'amener l'eau et l'électricité à différents kiosques lors de la tenue d'un salon. Cela permettra de n'avoir aucun fil sur le plancher de la salle d'exposition. Notre deuxième étage comprend quatre salles de réunion. De plus, près de 3000 places de stationnement gratuites seront à la disposition des visiteurs en plus de celles qui se trouvent sur la rue.

Q À combien estimez-vous les retombées pour Drummondville?

R Notre plan d'affaires initial prévoyait la tenue de 24 événements pour l'année 2015. Nous avons déjà 41 réservations à l'agenda. D'ici trois ou quatre ans, nous prévoyons tenir environ 75 événements par année. En attendant, nous avons tout de même révisé à la hausse les retombées économiques, de 10 à 15 millions, d'autant plus que l'Auberge des seigneurs de Saint-Hyacinthe est fermée. L'auberge estimait que sa fermeture allait faire perdre 20 millions par année. Des retombées qui se déclinent en réservations de chambre d'hôtel, repas au restaurant, dépenses dans les stations-service et les magasins ainsi que par les sous-traitants de services comme la décoration et la nourriture lorsqu'il y aura des événements au centre.

La construction a permis de générer 125 emplois. Une vingtaine de postes à temps partiel et à temps plein sera créée à l'ouverture du centre de foires.

Q Le centre de foires sera-t-il relié à un complexe hôtelier privé?

R Oui. Un complexe hôtelier privé de 9 étages comprenant 140 chambres, dont 18 suites, sera intégré et connecté au centre de foires. Il est prévu qu'il sera en exploitation vers le premier tiers de l'année 2015. L'ajout de cet hôtel augmentera la capacité d'hébergement à près de 800 chambres. On parle de la création d'une soixantaine d'emplois avec cette installation.

Q Le premier événement est prévu pour quand?

R Nous avons quelques réservations pour le temps des Fêtes en décembre, mais nous ouvrirons officiellement en janvier avec divers salons, dont un salon régional de l'habitation et un salon chasse et pêche. Une journée portes ouvertes du centre de foires est prévue pour souligner du coup les 200 ans d'existence de Drummondville.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Une plaque tournante du transport

    Drummondville

    Une plaque tournante du transport

    À l'aube de son 200e anniversaire, Drummondville s'est maintenant bien relevée de la crise du textile qui l'a frappée au milieu des années... »

  • Un tissu d'entreprises colorées

    Drummondville

    Un tissu d'entreprises colorées

    Après avoir misé pendant des années sur la mono-industrie du textile, la région de Drummondville se relève aujourd'hui, riche d'une économie... »

  • Entre tourisme et transport

    Drummondville

    Entre tourisme et transport

    Soucieuse de soutenir tous les secteurs de son économie, Drummondville mise à la fois sur le tourisme et sur sa situation géographique pour garder le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer