Industrie maritime

Alouette s'automatise au Port de Sept-Îles

Le terminal La Relance du Port de Sept-Îles... (PHOTO FOURNIE PAAR LE PORT DE SEPT-ILES)

Agrandir

Le terminal La Relance du Port de Sept-Îles

PHOTO FOURNIE PAAR LE PORT DE SEPT-ILES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

L'aluminerie Alouette dispose désormais d'un site d'entreposage de 15 000 tonnes d'aluminium au Port de Sept-Îles.

La firme a investi 20 millions dans son Centre de logistique de l'aluminium (CLA) situé au terminal La Relance. Alouette prévoit ainsi de doubler son rythme de chargement grâce à des véhicules automatisés.

Le temps à quai des navires est donc réduit, augmentant encore la disponibilité pour le chargement des navires suivants. Alouette expédie 450 000 tonnes d'aluminium, soit 80 % de sa production, chaque année par le Port de Sept-Îles.

À quai

Par ailleurs, malgré un investissement de 220 millions, le Port de Sept-Îles ne parvient pas à obtenir le droit de traverser des terrains appartenant à Cliffs Natural Resources pour permettre aux minières d'utiliser son nouveau quai multi-usager.

L'Office des transports du Canada a refusé la demande du Port de Sept-Îles réclamant un transfert de propriété et le droit de passage.

Le gouvernement fédéral et le Port de Sept-Îles ont investi chacun 55 millions dans ce quai du secteur de Pointe-Noire. L'investissement avait été complété par cinq minières disposant de projets dans le Nord-du-Québec.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer