Énergie Éolienne à la mine Raglan

Samuel Larochelle

Collaboration spéciale

La Presse

La mine Raglan prévoit se doter d'une éolienne afin de générer d'importantes économies en énergie.

Évalué à 11 millions, le projet profite d'une aide financière d'environ 3,5 millions du gouvernement québécois. Située à la limite nord de la province, la mine du groupe Glencore n'est pas raccordée au réseau d'Hydro-Québec. Elle doit donc utiliser des génératrices au diesel afin de produire son électricité.

L'éolienne de 3 MW, associée à une génératrice de 1,8 MW, favorisera une réduction des émissions de gaz à effet de serre équivalant à 7200 tonnes de CO2 par année. Elle réduira aussi la consommation de diesel à près de 2,6 millions de litres par année.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les défis du Nunavik

    Portfolio

    Les défis du Nunavik

    Problèmes sociaux, crise du logement, coût de la vie élevé; les Nunavimmiuts (résidants du Nunavik) ne l'ont pas facile. Heureusement, tout... »

  • Vers des exploitations d'envergure mondiale

    Portfolio

    Vers des exploitations d'envergure mondiale

    Le secteur minier du Nunavik, qui fournit déjà aux Inuits du territoire d'importants revenus, des emplois et des débouchés pour leurs entreprises,... »

  • Brancher les villages du Nunavik

    Portfolio

    Brancher les villages du Nunavik

    Le projet Arctic Fibre permettra de relier Tokyo à Londres par câble sous-marin. Le tracé empruntera le passage du Nord-Ouest, donc une partie du... »

  • Portfolio

    Oceanic Iron Ore Grande séduction en Chine

    Oceanic Iron Ore cherche activement un partenaire en Chine pour son projet de mine de fer Hopes Advance, près de la baie d'Ungava. Parallèlement,... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer