L'accès à des épiceries de grande superficie aurait un lien avec l'obésité, révèle une étude publiée en décembre dans le journal BMC Obesity.

Émilie Bilodeau LA PRESSE

Les clients des supermarchés auraient tendance à faire moins souvent leurs emplettes et, par conséquent, ils achèteraient des aliments en plus grande quantité et en plus gros format, affirment les chercheurs.

C'est l'Europe du Nord qui présenterait le plus faible taux d'obésité et les plus petits magasins d'alimentation. Pour faire leurs achats, les gens se déplaceraient à pied, à vélo ou en transports en commun.

À l'opposé, les clients de supermarchés auraient davantage tendance à utiliser leur voiture pour se déplacer à l'épicerie.

L'étude a été réalisée auprès de 170 épiceries de 8 pays, dont le Canada.