Depuis vendredi, le consommateur canadien a déjà gagné suffisamment d'argent en 2014 pour régler la facture d'épicerie de l'année entière.

Marie Allard LA PRESSE

Explication : les Canadiens ont consacré en moyenne 3260 $ aux aliments et aux boissons, l'an dernier. Comme leur revenu personnel disponible moyen était de 30 853 $ pour l'année, il leur a suffi de 38 jours pour gagner suffisamment d'argent pour payer toutes ces dépenses en nourriture, a calculé l'Union des producteurs agricoles (UPA). C'est ce qu'on appelle le jour de l'affranchissement des dépenses alimentaires, et c'était hier.

Selon le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA), le Canada vient au troisième rang des pays où l'affranchissement des dépenses alimentaires survient le plus tôt dans l'année. Il n'y a qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni que la facture d'alimentation accapare une plus petite part des dépenses des gens, a souligné l'UPA.