Manger des aliments bons pour le système cardio-vasculaire et faibles en calories tout en faisant suffisamment d'exercice est la meilleure façon de maigrir quelle que soit leur proportion de protéines, de graisse ou de glucide, selon une étude américaine.

Mis à jour le 26 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette recherche, dont les résultats ont été publiés jeudi, renvoie dos à dos les différents régimes devenus à la mode ces dernières années, notamment aux États-Unis où l'obésité a explosé. Elle a été conduite par les Instituts nationaux américain de la santé (NIH) pendant deux ans auprès de 811 volontaires, hommes (38%) et femmes (62%) de 30 à 70 ans souffrant d'excès de poids ou d'obésité.

Ces régimes comme Atkins, faible en glucides, ou Ornish, sans limitation de calories mais basé sur des aliments végétariens et riches en fibres, privilégient une classe d'aliments aux dépens des autres.

Les chercheurs ont testé quatre régimes avec des proportions différentes pour les trois éléments fondamentaux de l'alimentation: protéines, graisses et glucides.

Au bout de six mois, puis deux ans après, ils ont constaté un amaigrissement similaire chez tous les participants. Ceux-ci ont perdu en moyenne 5,9 kilos en six mois et maintenu 4,08 kilos deux ans après, ont précisé les auteurs de cette étude parue dans le New England Journal of Medicine du 26 février.

Les volontaires ont aussi réduit leur tour de taille de 2,54 cm en 6 mois et de 7,62 cm à la fin de l'étude.

L'envie irrésistible de manger, la sensation de satiété ou de faim ainsi que le degré de satisfaction du régime suivi étaient similaires chez tous les participants.

«Ces résultats montrent que tant qu'on suit un régime alimentaire sain pour le système cardio-vasculaire, réduit en calories, il y a pas qu'une seule approche nutritionnelle pour perdre des kilos et maintenir un poids sain», souligne la Dr Elizabeth Nabel, directrice de l'Institut national américain du coeur, des poumons et du sang (NHLBI), qui fait partie des NIH.

«Ceci offre aux individus devant perdre du poids plus de souplesse dans le choix du régime alimentaire ce qui fait qu'ils ont plus de chance de le maintenir», a-t-elle ajouté, dans un communiqué.

Les participants étaient assignés à des objectifs personnalisés de calories consommées allant de 1200 à 2400 calories/jour selon leurs besoins quotidiens.

Ils devaient tous également faire une activité physique d'intensité modérée, telle d'une marche accélérée pendant au moins 90 minutes, une fois par semaine.

Les participants, dont 22% représentaient des minorités ethniques, n'avaient pas de diabète mais certains pouvaient souffrir d'hypertension artérielle et avoir des taux élevés de cholestérol, notent les auteurs de l'étude.