Samuel Giguère et ses coéquipiers ont conclu leur processus de qualification olympique avec une neuvième place récoltée dimanche, en bob à quatre, à la Coupe du monde de Saint-Moritz (Suisse). Le Québécois demeure maintenant en mode attente pour savoir s’il réalisera son rêve olympique à Pékin.

Publié le 16 janvier
mathieu fontaine Sportcom

Mené par le pilote Christopher Spring, l’équipage canadien, qui compte aussi sur les services de Cody Sorensen et Mike Evelyn, a affiché un chrono de 2 min 10 s à l’issue de ses deux descentes. Ce cumulatif lui a permis de signer un deuxième top 10 de suite après sa huitième place obtenue à Winterberg le week-end dernier.

« Ça s’est bien passé dans l’ensemble. On a eu une bonne semaine de préparation et on a quand même bien exécuté aujourd’hui [dimanche]. On espérait faire mieux au départ et à l’arrivée dans notre deuxième manche, mais ça ne s’est pas passé exactement comme on voulait », a commenté Samuel Giguère au terme de la compétition.

Les Lettons l’ont finalement emporté en raison d’un temps de 2 min 9 s,38 s. Les Allemands (+0,16 seconde) ont suivi en deuxième place, suivis des Russes, qui ont accusé un retard de 0,28 seconde sur les vainqueurs.

Deux autres formations canadiennes prenaient part à cette épreuve. L’équipe dirigée par Justin Kripps a terminé cinquième (+0,38 seconde), alors que celle de Taylor Austin (+1,24 seconde) pointe au 13e échelon.

« Ça demeure une bonne performance pour nous et on a un bon momentum présentement, a poursuivi Giguère. On a eu nos deux meilleurs résultats de la saison à nos deux dernières courses avant la fin des qualifications pour les Jeux olympiques, alors on est satisfaits. »

Maintenant que ce processus est derrière lui, l’athlète de Sainte-Anne-des-Lacs espère que ses coéquipiers et lui en ont fait assez pour obtenir leur billet pour Pékin. Ils connaîtront leur sort jeudi, lors de l’annonce officielle de Bobsleigh Canada Skeleton.

« C’est sûr qu’il y aura un petit stress dans les prochains jours mais on est confiants, a déclaré Giguère. Il faudra voir selon les points et les disciplines, mais il pourrait y avoir jusqu’à trois équipes du Canada en bob à quatre. »

Je pense qu’on a eu les résultats nécessaires pour y aller [aux Jeux].

Samuel Giguère

D’ici là, tous les membres de la formation nationale de bobsleigh et skeleton présents en Europe demeureront sur le Vieux Continent afin de diminuer les risques de contagion à la COVID-19. Il s’agira de l’occasion parfaite de peaufiner la préparation en vue d’une éventuelle participation olympique.

« Pour tout ce qui est de l’équipement et du pilotage, ça se passe bien. Par contre, il faut améliorer nos départs, alors on va se servir de ce temps sans compétition pour travailler là-dessus. C’est ça qui pourrait nous donner de meilleures chances de finir parmi les meilleurs », a conclu Samuel Giguère.