(Wengen) La rivalité entre Aleksander Aamodt Kilde et Marco Odermatt a repris de plus belle lors de la descente de Coupe du monde à Wengen.

Mis à jour le 14 janvier
Graham Dunbar Associated Press

Kilde a devancé Odermatt de 0,19 seconde pour s’imposer un jour après que son ami suisse ait remporté un super-G lors d’un autre duel sur la montagne du Lauberhorn. Les deux ont maintenant remporté 11 des 19 épreuves de la Coupe du monde messieurs cette saison.

« Plusieurs fois, nous prenons notre revanche l’un sur l’autre et c’est amusant, a confié Odermatt, qui, comme Kilde, vise à remporter une première médaille aux Jeux olympiques de Pékin le mois prochain. C’est un gars formidable, nous sommes de bons amis. »

Beat Feuz a terminé troisième, à 0,30 du vainqueur norvégien, alors qu’il cherchait une quatrième victoire record lors de la course classique de son pays d’origine.

La deuxième victoire de Kilde en descente cette saison était la cinquième de sa carrière et la première sur l’une des montagnes historiques disputées consécutivement en janvier — le Lauberhorn à Wengen et le Hahnenkamm à Kitzbühel, en Autriche.

« Gagner les grandes classiques a toujours été un objectif important, a reconnu Kilde. Ça a été une journée de rêve. »

Cette victoire lui a valu 100 points et l’a propulsé au sommet du classement de la discipline. Le champion du classement général de la Coupe du monde 2020 a néanmoins à peine réduit l’écart sur Odermatt au classement général.

Les résultats constants d’Odermatt lui ont permis de prendre une avance globale de près de 400 points avec ses six victoires par rapport aux cinq de Kilde en 19 épreuves.

James Crawford s’est révélé le meilleur Canadien de l’épreuve avec une 16e place, à 1,48 seconde du vainqueur. Broderick Thompson s’est classé 33e et Cameron Alexander a fini 40e. Brodie Seger a terminé au 42e rang, juste devant Jeffrey Read.

La deuxième place d’Odermatt dans la toute première descente à Wengen a été impressionnante puisqu’il s’est révélé plus rapide que Feuz, son coéquipier et quadruple champion en titre de la Coupe du monde de descente.

La neige dure et le soleil radieux par une journée froide ont assuré une course rapide avec l’Américain Bryce Bennett atteignant la vitesse de pointe au-dessus de 151 km/h, bon pour la septième place, à 0,95 du vainqueur.

Une autre descente sur la piste Lauberhorn est prévue samedi.