La planchiste québécoise Elizabeth Hosking est passée tout près de monter sur le podium en Coupe du monde pour la première fois de sa carrière, samedi après-midi à Copper Mountain, aux États-Unis. Elle a finalement dû se contenter de la quatrième place.

Mis à jour le 11 déc. 2021
Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Hosking, dont il s’agissait de la première Coupe du monde de la saison, a réalisé son meilleur score dès sa première descente dans la demi-lune, amassant 65,75 points. Elle était en troisième place jusqu’à la dernière descente, quand l’Espagnole Queralt Castellet a réussi un score de 70,50 points.

« J’y ai cru jusqu’à la fin, a dit Hosking à Sportcom. Castellet a été très solide, mais je ne suis pas déçue pour autant. J’ai donné tout ce que je pouvais. J’ai hâte de me retrouver sur le podium un jour, j’étais très proche, mais mon tour viendra. »

Cette quatrième place représente néanmoins un sommet personnel pour Hosking en Coupe du monde. La native de Saint-Jérôme avait terminé en cinquième place lors de sa dernière compétition, en mars dernier, à Aspen.

La Chinoise Cai Xuetong a décroché l’or avec ses 80,50 points, obtenus lors de sa troisième descente. La Japonaise Sena Tomita s’est pour sa part emparée de la deuxième place.

« J’étais déjà très contente d’être en finale puisque c’était la première fois que je passais les qualifications à Copper Mountain. C’est incroyable de réussir mon meilleur résultat en Coupe du monde. J’ai travaillé fort à ma dernière descente et je suis fière de ce que j’ai réussi aujourd’hui. »