Marie-Michèle Gagnon souhaitait vite faire oublier sa 16e place obtenue vendredi à la première Coupe du monde de la saison, en Alberta. Toujours à la descente féminine, la skieuse de Lac-Etchemin a percé le top 10 samedi en se classant 9e.

Mis à jour le 4 déc. 2021
Sportcom

Gagnon avait effectué une erreur coûteuse la veille dans une portion importante du parcours. Après avoir analysé la séquence avec son entraîneur, la Québécoise a remarqué qu’elle n’avait pas pris la bonne ligne et était fin prête à apporter les ajustements.

« Dès que j’ai vu ça sur la vidéo, j’ai compris et je savais que je n’allais pas faire la même erreur aujourd’hui », a-t-elle confié à Sportcom.

Dans cette même section samedi, elle a été parmi les plus rapides cette fois et a finalement franchi la ligne d’arrivée avec un chrono de 1 min 50,02 s (+ 1,6 seconde).

C’est une performance solide, et je suis contente de la façon dont j’ai skié. C’est un bon résultat, mais je sais qu’il y a encore plus de possibilités. Je m’attends à plus que ça, mais je le prends pour progresser avec confiance.

Marie-Michèle Gagnon

L’Italienne Sofia Goggia a été décorée d’une médaille d’or pour la deuxième journée de suite. Il s’agit de sa septième victoire d’affilée en descente depuis décembre 2020.

PHOTO PATRICK T. FALLON, AGENCE FRANCE-PRESSE

Sofia Goggia

L’Américaine Breezy Johnson (+ 0,84 seconde) a fini deuxième à nouveau, tandis que Corinne Suter (+ 0,98 seconde), de la Suisse, a complété le podium.

Marie-Michèle Gagnon sera de retour ce dimanche à la Coupe du monde de Lake Louise pour l’épreuve du Super-G.

« C’est toujours cool de courir à la maison, même si je suis du Québec ! Ma famille est là, plusieurs amies, comme d’anciennes coureuses ou d’autres personnes du ski alpin. Ça donne toujours une belle atmosphère », a conclu Gagnon.